Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’Espagne lance en 2010 un plan d’infrastructures de transport ambitieux


ESPAGNE. Le ministre des Transports espagnol compte mettre en route, dès le second semestre 2010, un grand plan de création d'infrastructures. L'objectif : développer les réseaux de marchandises et les trains à grande vitesse tout en créant ou pérennisant 400 000 emplois.



Les réseaux entre les chemins de fer et les centres logistiques seront développés (photo ministère des Transports)
Les réseaux entre les chemins de fer et les centres logistiques seront développés (photo ministère des Transports)
ESPAGNE. 15 mds€ : tel est le montant du plan extraordinaire d’infrastructures que présentera le gouvernement espagnol à la fin janvier 2010. 

Un grand projet dont les détails "sont d’ores et déjà quasiment fixés en collaboration avec le ministère de l’Economie", à en croire le ministère des Transports, et qui devrait s’ajouter aux 19 mds€ que prévoit d’investir en 2010 l’Etat dans ce domaine. Le lancement officiel et concret des opérations est, lui, prévu pour le second semestre de cette même année.

Selon le ministre des Transports, José Blanco, "cet investissement devrait créer ou maintenir plus de 400 000 emplois, en plus des 500 000 prévu par le budget de l’Etat en 2010" sur l’ensemble du territoire.

Un plan qui ne privilégie aucune région

Toutes les régions sont concernées par le plan (photo Copisa)
Toutes les régions sont concernées par le plan (photo Copisa)
Car le but avoué de cette opération est bien de "mettre tous les territoires et tous les citoyens espagnols sur un pied d’égalité en matière de transports". Le ministre a notamment évoqué, le 10 janvier 2010, la création de liaisons entre les ports et les voies de transport ferroviaire, de connexion entre ces dernières et des centres de logistique, mais également le développement du réseau des transports en commun régionaux.

Toutefois, le grand sujet de 2010 reste l’AVE (le train à grande vitesse espagnol) puisque, si les travaux prévus sont menés à bien, "l'Espagne devrait devenir dès 2010 le pays européen doté du plus grand nombre de kilomètres de lignes ferroviaires à grande vitesse". Toutefois, les retards observés dans la construction de plusieurs lignes en Asturie, Murcie et Galice pourraient mettre à mal cet objectif.

Financements locaux et investisseurs de dimension européenne

Le plan présenté par le ministre devrait être financé aussi bien par le secteur public que par des fonds privés, à différentes échelles.

De fait, le projet sera en partie financé par "les grandes entités financières espagnoles", a annoncé le ministre. Le groupe bancaire Santander, entre autres, a déjà affiché son intérêt pour ce grand projet. 

Néanmoins, la Banque européenne d’investissement  (BEI) devrait apporter son soutien, à hauteur de 50% des 15 mds€, tout comme l’Institut de crédit officiel (ICO) dont la participation devrait atteindre 20% du total.

Lire aussi : Train à grande vitesse : Le réseau espagnol vise la première place mondiale pour 2010
L'Espagne présente son projet ferroviaire de la Méditerranée à la mer Cantabrique
Accord de financement pour la gare TGV de Barcelone
Barcelone organise son unique débat sur la LGV Montpellier-Perpignan
Déclaration franco-espagnole pour accélérer la création du réseau à grande vitesse
LGV Perpignan-Barcelone : le concessionnaire va être indemnisé
L’Europe ferroviaire des marchandises dans les cartons de FERRMED


Anna Casal, à BARCELONE


Lundi 18 Janvier 2010



Lu 3632 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA