Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Espagne et Andorre accordent leurs systèmes fiscaux




Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy (à droite) avec son homologue andorran, Antoni Marti (photo Moncloa)
Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy (à droite) avec son homologue andorran, Antoni Marti (photo Moncloa)
ESPAGNE / ANDORRE. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la visite de Mariano Rajoy en Andorre (7 et 8 janvier 2015) est la première d'un président de gouvernement espagnol depuis que l'Espagne et la principauté pyrénéenne ont rétabli leurs relations diplomatiques, en 1993.

Premier objectif de cette rencontre : accorder immédiatement les systèmes fiscaux des deux pays pour supprimer la règle de double imposition actuellement en vigueur. Un accord similaire à celui signé entre la France et l’Andorre, dans l'optique d'une meilleure collaboration fiscale. Désormais, en cas de taxes pouvant être réclamées à la fois par les deux parties, le contribuable pourra choisir le système fiscal qui lui convient le mieux.
 
Cette nouvelle convention hispano-andorrane s'affiche comme un pas supplémentaire à l'intégration de la principauté au sein de la communauté européenne, pour en finir avec le statut de « paradis fiscal » à travers le développement d'une économie mieux intégrée dans le continent. En ce sens, l'accord signé avec l'Espagne s'avère conforme aux exigences de transparence de l'OCDE.

L'Espagne limite ainsi les risques d'évasion fiscale, dont Jordi Pujol est devenu l'un des emblèmes, puisque l'ancien président de la Generalitat a reconnu avoir escamoté plusieurs dizaines de millions d'euros en Andorre au cours des trois dernières décennies.
 
La rencontre entre Mariano Rajoy et Antoni Marti, chef du gouvernement de la principauté d'Andorre, permet aussi d'avancer en matière d'infrastructures de transport, dans le cadre justement de cette meilleure intégration européenne. Avec notamment le projet routier entre Andorre et la Seu d'Urgell (Catalogne). La visite du président du gouvernement espagnol coïncide également avec la ré-ouverture de l'aéroport pyrénéen de La Seu d'Urgell, après trente ans d'inactivité.





Jeudi 8 Janvier 2015



Lu 933 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise