Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Egypte vers un bis répétita


Devant la poursuite de la main mise de l'armée sur l'Égypte en dépit de l'éviction d'Hosni Moubarak, la population redescend dans la rue. Les manifestations ont fait une trentaine de morts rien que pour le week-end du 20 novembre.



La population egyptienne retourne dans la rue. PHoto DR.
La population egyptienne retourne dans la rue. PHoto DR.

EGYPTE. Déjà très vive ces dernières semaines, la tension est encore montée d'un cran ce week-end en Égypte. Depuis vendredi 18 novembre et ce matin (lundi 21 novembre) encore, la place Tahrir au Caire, le centre-ville d'Alexandrie, d'el-Arich dans le Sinaï, de Suez et d'Ismaïlia, sur le canal de Suez, sont le théâtre de violents affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Ils auraient fait une trentaine de morts et des centaines de blessés.

Les élections législatives prévues pour le 28 novembre s'annoncent mal. Les manifestants reprochent aux militaires, aux commandes du pays depuis plusieurs dizaines d'années, d'accaparer le pouvoir. Après avoir obtenu le départ d'Hosni Moubarak, ils demandent celui du maréchal Hussein Tantaoui, chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui a pris sa place dans l'attente d'élections qui devraient rendre le pouvoir aux civils.

Mais beaucoup d’Égyptiens ne croient pas en cette transition. Les législatives devraient s'étaler sur plusieurs mois. Et surtout, la date des élections présidentielles qui doit suivre les législatives n'est toujours pas connue. Et sans la modification de la constitution réclamée par les partis d'opposition, le pouvoir reste entre les mains du président.

Dans une interview accordée à La Tribune de Genève, le directeur de l’observatoire des pays arabes à Paris, Antoine Basbous, estime que « l’armée a détourné la révolution. Elle veut changer la vitrine, mais conserver le pouvoir. Elle a joué le pourrissement pour dire demain à la société, à la bourgeoisie qui ne sort plus de chez elle, et à l’étranger, après l’invasion de l’ambassade d’Israël, qu’elle est le seul garant de l’ordre ».

L'instabilité politique et sociale, les manifestations violentes provoquent en effet une crise économique grave. Elles ont fait chuter la Bourse du Caire de 4 % durant le week-end et l’index EGX-30 est tombé à 3 860,99 points.
L'Égypte vit largement du tourisme qui s'est logiquement effondré de 35%. Si les zones touristiques de la Mer Rouge et de la Haute Égypte restent accessibles, des sites incontournables comme Le Caire ou Alexandrie ne peuvent plus garantir la sécurité de leurs visiteurs.



Gérard Tur


Lundi 21 Novembre 2011



Lu 1697 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise