Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Egypte joue la diversification




L’Égypte s'engage dans un plan de rénovation de son industrie touristique. Elle veut assoir son renouveau en s'appuyant sur ces principaux marchés internationaux mais aussi intérieurs.



ÉGYPTE Le tourisme pour l’Égypte, c'est comme le pétrole pour les pays du Golfe ! Ce secteur constitue de longue date la locomotive de son économie. Les bouleversements survenus après les événements du 25 janvier 2011 ont profondément impacté les assises du pays et par ricochet tous ses secteurs vitaux.

Aujourd’hui, le nouveau gouvernement affirme vouloir mettre en œuvre des stratégies rapides et efficaces pour stopper l’hémorragie et relancer l'activité. Une étude, réalisée, en octobre 2012 par le département des recherches du ministère du Tourisme, servira de socle à toute une série de mesures.

Ainsi des actions commerciales de courtes durées seront engagées sur les marchés touristiques les plus importants sur le plan international comme la Russie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, pour tenter de récupérer le terrain perdu. Les pays proches et stables actuellement, Arabie Saoudite, Qatar, Émirats Arabe Unis et Koweït seront également ciblés.

La citadelle de Quait Bey à Alexandrie attire aussi le tourisme local. Photo Egyptian Ministry of Foreign Affairs
Les efforts porteront également sur le tourisme intérieur, important surtout durant les fêtes. Les Cairotes désertent alors en très grand nombre la capitale vers Alexandrie et la Mer Rouge. Les nationaux représentent au moins 40% de la clientèle touristique.

L'Égypte veut aussi explorer d’autres marchés touristiques comme la Chine, l'Australie, le Japon, la Turquie. Elle entend utiliser des événements culturels et sportifs comme le Rallye des Pharaons pour démontrer le retour de la sécurité et de la stabilité.

Le plan d'action prévoit également le lancement d'une campagne nationale destinée à sensibiliser les Égyptiens à l’importance vitale de ce secteur et à éradiquer les comportements qui influent négativement sur le tourisme.

28 millions de m² de terres à disposition pour des projets touristiques

Photo F.Dubessy
Photo F.Dubessy
La diversification s'affiche comme l'un des mots clefs du programme du ministère avec la promotion d'activités de type plongée sous-marine (l’Égypte a été désignée meilleure destination plongée en 2011), les safaris, la thalassothérapie, le golf, les croisières sur le Nil entre le Caire et la Haute Égypte (interrompues pour des raisons de sécurité depuis 1994 et rouvertes voici quelques semaines), la découverte du désert, l’écotourisme, le tourisme sportif.

Un grand chantier s'ouvre avec la modernisation et l'augmentation du parc hôtelier. L’État va mettre à disposition des investisseurs nationaux et étrangers 28 millions de m² de terres affectées à la construction de centres thermaux, de thalassothérapie, de complexes touristiques, de forêts artificiels dans diverses régions, à l’exemple de Ain Sokna et Sharm El Sheikh.

Au niveau financier, l'étude recommande d'élargir les domaines touchés par les exonérations des taxes aux projets hôteliers et touristiques, de faire baisser les taux d’intérêts sur les dettes des investissements touristiques, surtout pour ceux en chantier.

Pour consolider et mener à bien cette nouvelle stratégie, le ministère installe huit cellules de réflexion (sécurité, communication et publicité, développement des services touristiques, économiques en relation avec les banques et les investissements, environnement et safaris, énergie, développement des sites touristiques, force de travail), en collaboration avec des hommes d’affaires et des experts.





Lundi 26 Novembre 2012



Lu 1373 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 27 Novembre 2012 - 09:29 Crise et tourisme en Méditerranée


Commentaires

1.Posté par Gwen Malak le 17/12/2012 05:29
"éradiquer les comportements qui influent négativement sur le tourisme. " hum... avec le résultat du référendum d'hier on est plutôt mal barré non? Et franchement merci, l'hôtel en photo ne fera envie qu'à un quart de touristes... Des forêts ah oui? Avec omelettes aux cèpes et écureuils?

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA