Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’Assemblée parlementaire de la Méditerranée pourrait s'installer à Marseille


L'ancien président de la région PACA, Michel Vauzelle, affirme avoir gagné son pari de faire venir l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée à Marseille.



La Villa Méditerranée sera-t-elle le siège de l'assemblée parlementaire de la Méditerranée ou une réplique de grotte sous marine ? La question redevient d'actualité (photo F.Dubessy)
La Villa Méditerranée sera-t-elle le siège de l'assemblée parlementaire de la Méditerranée ou une réplique de grotte sous marine ? La question redevient d'actualité (photo F.Dubessy)
BOUCHES-DU-RHÔNE. Coup de théâtre à Marseille. Dans un communiqué de presse publié mercredi 11 janvier 2017, Michel Vauzelle, ancien président de la région PACA, vice-président de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM), annonce la décision du « bureau de cette même assemblée de transférer son siège de Malte à Marseille. Marseille est la capitale française de la Méditerranée. Elle est par son histoire et sa population un symbole pour l’ensemble des pays riverains. La Villa Méditerranée qui s’y trouve a été conçue comme le lieu du dialogue politique et culturel entre élus, société civile et jeunesse. La présence de l’APM dans ce lieu hautement symbolique est un geste très fort de confiance des partenaires de la France à l’égard de notre pays. En effet, le Bureau de l’APM a voté ce choix à l’unanimité avec Israël, la Palestine, la Jordanie, le Maroc, l’Algérie, le Portugal, l’Italie et la France. En s’installant à Marseille, l’APM prend un nouveau départ, dix ans après sa création, face à une crise sans précédent ».
 
Il s'agit d'une véritable surprise. Le successeur de Michel Vauzelle au Conseil régional, Christian Estrosi, expliquait fin 2016 avoir «  retenu le projet d’implantation d’une reproduction de la grotte Cosquer. Un rapport d’orientation sera soumis en ce sens à l’assemblée plénière de la région le 16 décembre prochain. Le bâtiment a coûté 82 M€, le déficit de fonctionnement atteint 4,5 M€ par an. Une collectivité comme la Région n'a pas à supporter une telle charge », poursuivait Christian Estrosi. « D'autant plus que nous ne savons pas très bien à quoi sert la Villa Méditerranée. Nous souhaitions la vendre pour nous en débarrasser. Cela n'a pas été possible. »

Le sourire aux lèvres et ne croyant visiblement pas le projet réaliste, le nouveau président ajoutait également « mon prédécesseur Michel Vauzelle tente d'en faire le siège du Parlement méditerranéen. Je lui laisse encore deux mois pour y arriver, sachant que la Région ne consacrera pas un euro à ce projet. »

Jeudi 5 janvier 2017 encore, lors de voeux à la presse, le président actuel du Conseil régional Paca laissait entendre que l'implantation de la grotte Cosquer s'inscrivait bien dans l'avenir de la Villa Méditerranée. "Nous avons étudié plusieurs projets pour la Villa Méditerranée. Le projet de la grotte Cosquer est séduisant, nous allons donc maintenir ce projet. L'aménagement de la Villa, qui reproduira à 90% la grotte sous-marine de Cassis, nous permettra d'accueillir près de 400 000 visiteurs par mois."

Reste que la décision de transférer ou non de Malte à Marseille le siège de l'Assemblée parlementaire de la Méditerranée dépendra du vote, les 23 et 24 février 2017 de l'Assemblée générale de l'APM qui se réunira à Porto pour sa 11e session.

25 pays membres

L'Assemblée parlementaire de la Méditerranée regroupe vingt-cinq membres (photo : APM)
L'Assemblée parlementaire de la Méditerranée regroupe vingt-cinq membres (photo : APM)
L’APM est une organisation interétatique régionale, bénéficiant du statut d’observateur auprès de l’Assemblée générale des Nations unies et ayant sa propre personnalité et capacité juridique internationale. Cette enceinte interparlementaire internationale de nature consultative, indépendante de tout processus intergouvernemental, comprend actuellement vingt-cinq membres riverains de la Méditerranée.
 
Elle se réunit en session plénière ordinaire au moins une fois par an, chaque membre étant représenté par une délégation nationale comprenant au plus cinq parlementaires.

Lire aussi :Marseille détricote sa vocation méditerranéenne 1ère partie : Les villas de la discorde



Gérard Tur et Frédéric Dubessy


Mercredi 11 Janvier 2017



Lu 3757 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 10:24 Premier vol de l'A330neo pour Airbus

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA