Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Arabie Saoudite utilise l'arme économique contre le Liban




L'Arabie Saoudite fait payer au Liban sa proximité avec le Hezbollah.
L'Arabie Saoudite fait payer au Liban sa proximité avec le Hezbollah.
LIBAN. Le Liban devient un peu plus chaque jour l'otage du bras de fer que se livrent l'Arabie Saoudite et l'Iran. Dernière mesure en date, le royaume saoudien aurait gelé les transferts bancaires vers le Liban selon le quotidien al-Joumhouria. Une révélation démentie par l'Association des banques du Liban.  "Les opérations bancaires, et notamment les transferts financiers, entre le Liban et les pays du Golfe, et l'Arabie saoudite en particulier, se déroulent normalement et naturellement". Si l'Arabie Saoudite décidait cette mesure, elle provoquerait un véritable séisme car, avec son système financier, les transferts d'argent des expatriés libanais constituent le second socle de l'économie libanaise. 300 000 Libanais travaillent en Arabie Saoudite et transfèrent chaque année dans leur pays d'origine 4,7 mds $.

L'Arabie Saoudite reproche au Liban la trop grande place laissée au Hezbollah, classé comme organisation terroriste par les pays du Golfe. À la fois parti politique et milice armée, le Hezbollah est en grande partie financé par l'Iran, l'adversaire numéro un de l'Arabie Saoudite. Il combat en Syrie aux côtés de Barchar al Assad que Riyad tente de faire tomber. Il se murmure aussi que le royaume ferait payer au Liban son refus de libérer un prince saoudien incarcéré pour trafic d'une drogue utilisée par les terroristes de Daech.
 
L'Arabie Saoudite multiplie les pressions. Le royaume a gelé en février 2016 une enveloppe de 3 mds $ destinée à financer l'achat de matériel militaire à la France pour l'armée libanaise. Riyad achètera bien les missiles antichars, hélicoptères, véhicules, drones, corvettes, et pièces d'artillerie, mais les conservera pour sa propre armée. 


La rédaction


Mercredi 30 Mars 2016



Lu 2129 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise