Econostrum

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

L'Algérie souhaite prêter main forte au Portugal




Paul Portas, le ministre des Affaires étrangères au Portugal. Photo DR
Paul Portas, le ministre des Affaires étrangères au Portugal. Photo DR

PORTUGAL/ALGÉRIE. Alors que le gouvernement portugais présentait, lundi 17 octobre 2011, des mesures drastiques et un budget draconien pour 2012 dans le but de rassurer les créanciers, Paulo Portas, ministre portugais des Affaires étrangères, se rendait mardi 18 octobre à Alger pour discuter avec le président Abdelaziz Bouteflika et son homologue Mourad Medelci de la situation économique critique du Portugal.

Le Portugal se trouve en effet confronté à une difficile crise économique. La note de sa dette a été dégradée par les agences de notation et la récession risque de s'accentuer en 2012 selon les prévisions gouvernementales.

Mais les échanges entre l'Algérie et le Portugal continuent de croître. Les exportations binaires durant les sept premiers mois de l'année 2011 sont supérieures au volume total des exportations enregistrées en 2010. Des échanges estimés, pour l’année 2010, à plus de 1,3 mrds de dollars.

Pour le ministre des Affaires étrangères du Portugal, « L'Algérie ne va pas apporter une aide financière directe au Portugal pour surmonter sa crise financière aiguë, mais mettra en place les conditions nécessaires favorisant l'implantation des entreprises portugaises sur le marché national». Selo lui, l'Union européenne, le FMI et la Banque mondiale disposent des outils nécessaires aidant les pays à surmonter cette périodes de crise.

«C'est un intérêt commun pour les deux pays. La crise économique a révélé l'exiguïté du marché portugais et de l'activité des entreprises, c'est le contraire en Algérie où le marché reste encore ouvert et propose d'énormes opportunités à explorer» conclue-il.

Ce mardi, à Alger un groupe de travail entre l'Algérie et le Portugal présidé par le ministre de l'Industrie, Mohamed Benmeradi se penchera sur les opportunités d’investissements qu’offre le Portugal à l’Algérie.




Mercredi 19 Octobre 2011



Lu 2658 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertLe Maghreb est-il prêt à accueillir des coproductions ?
 
Amal Chevreau, responsable pôle études et production à Ipemed
Au sein de l'UE, le taux de chômage est estimé à 10,2% en juin 2014 (1). Au Sud, le taux de chômage est de l'ordre de 20 à 25 % chez les jeunes...
 

avis d'expertLes questions non réglées de la négociation du Caire
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
La négociation laborieusement engagée au début du mois, au Caire, entre Israéliens et Palestiniens est dramatiquement bloquée.
 

avis d'expertIrak : l'État islamique pourrait bien changer la face du Moyen-Orient…mais pas comme nous le croyons…
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Actuellement, dans le nord et l'ouest de l'Irak, a surgi un nouveau péril : l'État islamique (EI), le Daech, en arabe, d'Abou Bakr al-Baghdadi, connu à présent sous le nom du calife Ibrahim.
 

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.
 

Autres avis d'experts