Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Albanie, l'Italie et la Grèce signent un protocole d'entente sur le gazoduc TAP




Accord politique entre l'Albanie, la Grèce et l'Italie pour le projet de gazoduc TAP (carte TAP)
Accord politique entre l'Albanie, la Grèce et l'Italie pour le projet de gazoduc TAP (carte TAP)
ALBANIE / ITALIE / GRÈCE. L’Albanie, l'Italie et la Grèce ont signé jeudi 27 septembre 2012 à New York un accord pour la construction du gazoduc TAP, qui, s'il est approuvé par un consortium d'investisseurs, fournira les trois pays avec du gaz de la mer Caspienne en Azerbaïdjan.

L’accord sur le TransAdriatic Pipeline (TAP) a été signé par le ministre des Affaires étrangères de l'Albanie, Edmond Panariti et ses homologues, le ministre italien des Affaires étrangères Giulio Terzi et le grec Dimitris Avramopoulos. Les ministres se trouvent actuellement à New York pour participer aux travaux de l'Assemblée générale des Nations Unies.

À ce document paraphé, un protocole d'accord au niveau politique, devra suivre une analyse technique visant à créer le cadre de nouvelles infrastructures. Le TAP se présente comme l'un des nombreux projets concurrents pour amener le gaz du gisement azerbaïdjanais de Shah Deniz vers l'Europe, qui vise à réduire la dépendance actuelle des fournisseurs, y compris la Russie.

En signant cet accord, les trois pays donnent tout leur soutien politique au projet, ce qui augmente les chances pour lui de sortir vainqueur. Nabucco West, l'autre projet concurrent, prévoit le transfert de gaz par la Turquie à la destination finale de l'Autriche.

Le chef de la diplomatie italienne, Giulio Terzi di Sant'Agata déclare que «pour (son) pays, le TAP fait partie d'un plus vaste tableau de la sécurité énergétique". Le ministre grec Avramopoulos signale que le projet “est très important en ces temps économiques difficiles assurant la création d’emplois et stimulant la croissance. Il faudra de nouvelles négociations afin de parvenir à la signature de l'accord final".

Pour Edmond Panariti, "le développement de ce projet permettra de créer 2 000 nouveaux emplois en Albanie". Le ministre albanais ajoute que le sous-secrétaire d'État adjoint américain à la diplomatie de l'énergie, Amos Hochstein, a joué un rôle important dans la réalisation du protocole d'entente entre les trois États.

Le consortium d‘investisseurs du projet comprend la société suisse EGL, la norvégienne Statoil et l’allemande EON Ruhrgas.




Vendredi 28 Septembre 2012



Lu 1834 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise