Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'ASCAME appelle les organisations patronales à soutenir la Croix Rouge et le Croissant Rouge




Le coordinateur de l'Ascame Anwar Zibaoui avec Marta Corachan, vice présidente du Centre pour la Coopération en Méditerranée de la Croix Rouge et le Croissant Rouge (photo F. Matéo)
Le coordinateur de l'Ascame Anwar Zibaoui avec Marta Corachan, vice présidente du Centre pour la Coopération en Méditerranée de la Croix Rouge et le Croissant Rouge (photo F. Matéo)
ESPAGNE / MÉDITERRANÉE. Plus de 900 000 personnes ont fui la guerre et la violence à travers la Méditerranée en 2015. Ce constat exige une réponse urgente et coordonnée à laquelle l'Ascame a voulu prendre sa part en se solidarisant, à travers un communiqué officiel, avec le Centre pour la Coopération en Méditerranée de la Croix-Rouge et le Croissant Rouge.

 

Lire aussi notre dossier spécial  MedaWeek2015

Concrètement, l'association des chambres de commerce de Méditerranée appelle l'ensemble des CCI et les organisations patronales à se mobiliser avec la société civile et les pouvoirs publics pour aider les réfugiés.
  L'Ascame demande à ses affiliés de fournir des emplois aux réfugiés. « Les entreprises qui accueillent ces réfugiés font aussi le pari de la diversité et du talent » estime Marta Corachan, vice présidente du Centre pour la Coopération en Méditerranée de la Croix-Rouge et le Croissant Rouge.

Les acteurs du secteur privé peuvent également jouer un rôle d’information : « La Croix-Rouge accueille 3 500 personnes en moyenne par jour en Italie, dans 70 sites différents, où elle garantit non seulement la première urgence, mais aussi l'information afin que les familles qui se sont séparées en route sachent où sont leurs proches ».

À elle seule, l'Italie a reçu 140 000 réfugiés en 2015. Mais la dispersion des migrants est encore plus flagrante dans des pays comme la Grèce, où sont arrivés 700 000 exilés cette année, pour la plupart partis ensuite vers les autres pays d'Europe.

La volonté de l'Ascame de s'engager dans cette grave crise migratoire est également un moyen de rappeler que « croissance et développement » en Méditerranée dépendent d'une plus grande implication du secteur privé. « La démocratie et la stabilité sont indissociables du développement économique », conclut Marta Corachan.




Vendredi 27 Novembre 2015



Lu 654 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise