Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Jérôme Kerviel ne doit plus verser qu'1 M€ à la Société générale




Jérôme Kerviel n'est pas le seul responsable (photo Belinda Cunat-Maudieu/econostrum.info)
Jérôme Kerviel n'est pas le seul responsable (photo Belinda Cunat-Maudieu/econostrum.info)
FRANCE. La Cour d'appel de Versailles a condamné, vendredi 23 septembre 2016,  Jérôme Kerviel à verser 1 M€ de dommages et intérêts à la Société générale, au lieu des 4,9 mrds€ réclamés en première instance. Accusé en 2014 au pénal de manoeuvres boursières frauduleuses - causant une perte de 4,9 mrds€ à sa banque en 2008 - le trader français devait répondre sur le civil de cette affaire très médiatisée.

Jérôme Kerviel a été reconnu "partiellement responsable" seulement du préjudice causé à la Société générale qui endosse la plus grosse part de responsabilité selon les juges. « Quelles que soient la ruse et la détermination de l’auteur des faits, ou la sophistication des procédés employés, un tel préjudice n’aurait pas pu être atteint sans le caractère éminemment lacunaire des systèmes de contrôle de la Société générale, qui ont généré un degré de vulnérabilité élevé » indique l'arrêt rendu. "Si les fautes pénales commises par Jérôme Kerviel ont directement concouru à la production du dommage subi par la Société générale, les fautes multiples commises par la banque ont eu un rôle majeur et déterminant dans le processus causal du très important préjudice qui en a découlé pour elle. »




Vendredi 23 Septembre 2016



Lu 883 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 20 Septembre 2016 - 16:37 L'aide aux banques chypriotes jugée légale €


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA







RÉflexions

Réflexion

Les relations de
la Turquie avec
la puissance russe : pivot ou balancier ?


avis d'expert

Béatrice Chatain, professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste de la Turquie Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil


 












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook






DonnÉes macro-Économiques





  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu         EDF
         Euromediterranee
AeroportMP      Femise