Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Israël se fournit en pétrole au Kurdistan irakien




Le pétrole kurde sert à payer les salaires des fonctionnaires et à financer la guerre contre Daesch (photo The kurdish project)
Le pétrole kurde sert à payer les salaires des fonctionnaires et à financer la guerre contre Daesch (photo The kurdish project)
ISRAËL. Selon un rapport déniché par le Financial Times, des raffineries et des compagnies pétrolières israéliennes ont importé plus de 10 millions de barils de pétrole kurde entre début mai 2015 et le 11 août 2015. Cela représenterait 77% du total des importations israéliennes de pétrole et un montant de 800 M€.

Israël financerait ainsi de façon indirecte la lutte des Kurdes contre le groupe Etat islamique dans leur région semi-autonome du nord-est de l'Irak (83 000 km² et 7,4 millions d'habitants).

Si le gouvernement régional kurde nie vendre du pétrole "directement ou indirectement" à Israël, selon le Financial Times, il reste fort probable que les intermédiaires ne l'informent pas de la destination. Du pétrole en provenance de la région du Kurdistan arrive aussi en France, en Italie et en Grèce.

 




Lundi 24 Août 2015



Lu 5067 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Bernard Cornut le 26/08/2015 11:56
Achetant indirectement du brut vendu par le pouvoir kurde d'Iraq qui combat l'EI, l'état israélien ne s'est jamais gêné de collaborer avec 2 parties ennemies, afin que le conflit se prolonge. Ainsi il a reçu, formé et vendu des armes aux insurgés Tamil et aux militaires sri-lankais. Au nord kurde de l'Iraq, l'influence des réseaux sionistes date de 1933 quand Ben Gurion et Jabotinsky ont demandé à leur agent à Baghdad, Zaslansky alors envoyé en 1931 comme professeur d'anglais au Baghdad College, d'aller au nord d'Iraq sous couverture de journaliste. En 1950 ce bon connaisseur des réseaux de contrebande a été nommé 1er chef du Mossad par Ben Gurion devenu premier ministre du nouvel Etat, pour regrouper alors plusieurs sections d'action violente secrète (Haganah, Lehi, Irgoun...). Par ailleurs ceux-la connaissent bien le pétrole kurde car sous mandat britannique un bon ingénieur iraqien juif occupé au pétrole de Kirkuk au début des années 30 a été muté à Haïfa pour y gérer le raffinage, une fois construits le pipeline Kirkuk Haïfa, prévu dès le printemps 1915 (travaux du comité Bunsen à Londres et note au Cabinet Asquith du ministre Herbert Samuel -futur 1er Haut Commissaire en Palestine !) et cette raffinerie de Haïfa....

2.Posté par Henriot François le 26/08/2015 13:53
Eh bien, je pense que les sionistes ont parfaitement raison!

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise