Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

InforailMed améliore la desserte des trains transfrontaliers


Ce projet franco-italien, soutenu par l’Union européenne, réunit les régions Ligurie en Italie et Provence Côte d’Azur en France et associe la Principauté de Monaco où près de 27 000 Français et Italiens vont travailler chaque jour.



Jean-Yves Petit, vice-président délégué aux transports du CR PACA, Christian Palmaro, commissaire du gouvernement monégasque pour le ferroviaire et Giovanni Enrico Vesco, conseiller régional aux Transports de Ligurie ont lancé le comité de pilotage d'InforailMed à Vintimille (photo DR)
Jean-Yves Petit, vice-président délégué aux transports du CR PACA, Christian Palmaro, commissaire du gouvernement monégasque pour le ferroviaire et Giovanni Enrico Vesco, conseiller régional aux Transports de Ligurie ont lancé le comité de pilotage d'InforailMed à Vintimille (photo DR)
FRANCE / ITALIE. Comment améliorer l’offre de transport ferroviaire transfrontalier entre Antibes, Nice, Monaco, Vintimille et Imperia ? C’est à cette question, intéressant pas moins de 30 000 voyageurs/jour (deux tiers en provenance de France, un tiers d’Italie), que le programme InforailMed va s’attaquer.

Doté d’un budget de 1,5 M€ sur trois ans, dans le cadre des programmes ALCOTRA financés par l’Union européenne, InforailMed mobilise deux régions, la Ligurie pour l’Italie, et Provence Côte d’Azur pour la France, ainsi que la Principauté de Monaco. L’état monégasque est en effet impliqué au premier chef, car une large majorité des voyageurs sont des pendulaires qui chaque jour se rendent de France ou d’Italie travailler en principauté.

Le comité de pilotage du projet réunissant Jean-Yves Petit pour le conseil régional PACA, Giovanni Enrico Vesco pour le conseil régional de la Ligurie, Christian Palmaro, commissaire du gouvernement monégasque pour le ferroviaire ainsi que des représentants de RFF, RFI, la SNCF et FS, se fixe plusieurs objectifs. Assurer une meilleure coordination des dessertes entre la France, l’Italie et la Principauté, en coordonnant les horaires et en modifiant les fréquences si nécessaire, et anticiper les besoins en tenant compte des projets en cours, doublement de la voie ferrée côté Italien, étude d’une amélioration de ligne entre Nice et Vintimille, côté français dans l’attente d’une nouvelle voie qui pourrait voir le jour si le projet de Nouvelle voie ferroviaire (NLF) en PACA est retenu parmi les projets prioritaires du gouvernement.

Dès 2013, la centrale de mobilité qui va être lancée en PACA pour mieux informer sur l’offre de transports sera coordonnée à celle que va mettre en place la Ligurie. Le projet vise aussi à étudier la faisabilité d’une mise en œuvre de l’interopérabilité du matériel roulant qui n’existe pas aujourd’hui entre les trains français et italiens et la création à terme d'un GECT (groupement européen de coopération territoriale) pour assurer la gestion intégrée du trafic. Des fiches horaires bilingues vont être proposées aux voyageurs et le principe d’un service minimum en cas de grève, comme en France, vient d’être retenu avec l’accord des syndicats italiens.




Jeudi 7 Mars 2013



Lu 1115 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:09 L'Ipemed ouvre une antenne en Tunisie


Commentaires

1.Posté par Gilles le 10/03/2013 20:43
Bonjour

Il faudrait que cette coopération se fasse aussi avec le Piémont, car la liaison ferroviaire entre Nice ou Vingtimille - Breil/ Roya - Coni - Turin a aussi un rôle majeur à jouer dans le désenclavement de Nice, mais aussi le développement de la coopération entre PACA - Piémont et Ligurie. De plus c'est une ligne qui est un débouché majeur vers l'Allemagne et l'Europe du Nord en passant par la Suisse (Tunnels du Simplon et St Gottard). Il est tout de même scandaleux de mettre 5 heures pour relier Nice à Turin pour une distance identique à Gênes et Marseille. Une modernisation avec système d'interopérabilité et électrification avec pourquoi pas un doublemment de la voie serait certes cher à court terme, mais pourrait désenclaver davantage Nice et Turin, et de même pourrait permettre de se connecter au projet TGV Turin-Lyon, ce qui serait plus court pour les Azuréens que passer par Marseille pour se rendre à Genève, Lyon et Paris. De plus pour l'aéroport de Nice, cette liaison permettrait de capter plus facilement la clientèle piémontaise qui prééfère partir de cet aéroport que celui de Milan.
Pour toutes ces raisons cette modernisation et l'électrification intégrale de la liaison Nice - Turin doit devenir une priorité car elle dépasse le rôle de ligne transfrontalière, c'est une liaison qui pourrait un rôle majeur au niveau européen.

A méditer

Cordialement

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise