Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Indice de paix : le sud et le nord de la Méditerranée aux antipodes




Les pays du nord de la Méditerranée font mieux que leurs voisins du sud (Illustration vision of humanity)
Les pays du nord de la Méditerranée font mieux que leurs voisins du sud (Illustration vision of humanity)
MEDITERRANEE. L’indice de paix (GPI) établi par le think tank australien "Institute of economics and peace", recense 163 pays classés grâce à vingt-trois indicateurs comme les crimes violents, les niveaux de militarisation, le terrorisme ou les importations d’armes. Ce GPI représente la principale mesure de paix au niveau mondial.
 
La Méditerranée connaît une grande diversité au niveau de ce classement. Les pays du Nord comme le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Croatie ou la Slovénie figurent dans le top 40 du classement. La région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) reste pour la septième année consécutive la région la moins pacifique du monde. Israël, la Syrie, la Libye, la Turquie ou l’Egypte occupent les positions les plus basses.
 
Le Portugal demeure le pays le mieux classé en Méditerranée, à la troisième place. L’institut note des améliorations au niveau des importations d’armes et des manifestations violentes. La France recule à la 51ème place, à cause notamment des attentats sur son sol.
 
La région MENA compte le plus de pays dans la zone rouge. L'instabilité politique de pays comme la Syrie ou le Yémen la pénalise fortement. Israël a aussi vu son score se détériorer, résultat de « l’absence de progrès dans le processus de paix israélo-palestinien » selon l’institut.
 
Le Maroc (75e), la Tunisie (69e) et l’Algérie (109e) sortent la tête de l’eau en finissant dans le top 10 de leur région. 
 
La Turquie stagne à la 146e place. L’impact du terrorisme, le coup d’Etat, la répression qui en a suivi, la guerre civile avec les Kurdes et le conflit syrien à sa frontière ne lui permettent pas de sortir des profondeurs du classement.
 
Le think tank australien alerte sur le nombre de refuges pour les personnes chassées par les conflits qui a doublé en 2016. « L'indicateur d'impact du terrorisme s’est détérioré dans la plupart des pays. 60% enregistrent des niveaux de terrorisme plus élevés en 2017 qu'en 2008 ». Le nombre de morts à cause du terrorisme a progressé de 247% en dix ans ans.
 
Dans le monde, l’impact économique de la violence s’élève à 14,3 trillion $ (12,7 billions €), soit 12,6% du PIB mondial. La guerre coûte 1,04 trillion$ (0,9 billion€) alors que les dépenses pour la paix n’atteignent que 10 billions$ (8,8 mrds€), soit moins d’un pour cent du coût de la guerre.


Ludivine Tur


Vendredi 2 Juin 2017



Lu 1817 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Arabie saoudite
vs Qatar : Vers l'escalade ou l'apaisement ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA