Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

France et Égypte interviennent pour la reprise du dialogue israélo-palestinien




ISRAËL / AUTORITÉ PALESTINIENNE. Alors que la France tente de remettre sur pied le dialogue israélo-palestinien, Abdel Fattah al-Sissi apporte de l'huile dans les rouages. Le président égyptien indiquait, mardi 17 mai 2016 dans un discours prononcé lors de l'inauguration d'une centrale électrique au sud du pays, que les deux parties se trouvent face à "une opportunité réelle" pour résoudre leur conflit. Il affirme s'en réjouir, la résolution de ce conflit assurant une meilleure relation entre l'Égypte et Israël. "Si nous sommes en mesure de résoudre le problème de nos frères palestiniens, notre accord de paix sera plus chaleureux" précise Abdel Fattah al-Sissi en référence à l'accord égypto-israélien signé en 1979. Le président égyptien s'offre même comme médiateur entre les différentes factions palestiniennes pour favoriser un accord de réconciliation.

Après l'échec en avril 2014 d'une tentative américaine entamée en juillet 2013, une conférence internationale pour relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens pourrait se tenir le 30 mai 2016 dans la capitale française. C'est en tout cas le vœu de la France avec son "initiative de Paris" présentée par son ministre des Affaires Etrangères, Jean-Marc Ayrault à Jérusalem et en Cisjordanie mardi 17 mai 2016. Israélien et Palestinien ne rejoindraient les discussions que dans un second temps, à l'automne 2016.

Le soutien du président égyptien à l'initiative française donne de bons espoirs à la reprise du dialogue. D'autant plus que, dans un communiqué, Benjamin Netanyahou a "salué" le discours de Abdel Fattah al-Sissi et "sa volonté de déployer tous les efforts possibles pour faire prochainement progresser la paix et la sécurité entre nous et les Palestiniens."

Le premier ministre israélien se dit "prêt à participer, avec l'Égypte et les autres pays arabes, aux progrès du processus diplomatique et de la stabilité dans la région." Il s'oppose par contre à l'idée de conférence internationale suggérée par la France, jugeant que cette réunion permettrait aux Palestiniens d"éviter de s'engager dans des pourparlers directs et complets avec Israël en fixant des préalables aux négociations.


Eric Apim


Mercredi 18 Mai 2016



Lu 1132 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise