Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Fin du détournement d'un vol intérieur libyen sur Malte




Un avion d'Afriqiyah a été détourné sur Malte (photo : DR)
Un avion d'Afriqiyah a été détourné sur Malte (photo : DR)
LIBYE / MALTE. Un Airbus A320 (8U209) assurant un vol intérieur en Libye a été détourné sur Malte, vendredi 23 décembre 2016.

L'appareil de la compagnie Afriqiyah Aiways a atterri sur le tarmac de l'aéroport international de la Valette (Luqa) avec 118 personnes à bord dont sept membres d'équipage et un enfant. Une groupe de passagers composé de femmes et d'enfants, vingt-huit personnes au total, a été relâché, dès le début, selon le premier ministre maltais, Joseph Muscat.

Parti de l'aéroport de Sebha, au sud-ouest de la Libye, à 10h10, l'Airbus d'Afriqiyah Airways devait rejoindre l'aéroport de Mitiga à Tripoli (situé à plus de 650 kilomètres au Nord) à 11h20. Il a finalement atterri à 11h35 à Malte sous la menace d'un ou deux pirates de l'air, apparemment libyens.

L'un d'eux aurait affirmé à l'équipage être un "pro Khadafi" et disposerait d'une grenade à main. Selon certaines sources, Il exigerait la libération des fils de Mouammar Khadafi détenus en Libye et demande l'asile politique. Il voudrait créer un parti politique pro-Kadhafi.

Tous les vols au départ et vers l'aéroport de la Valette ont été déroutés ou annulés annonce le site du gouvernement maltais.

Vers 14h40, plusieurs femmes et hommes descendent, petit à petit et dans le calme, désormais par la passerelle de l'avion comme le montre la télévision maltaise (TVM). En tout 109 personnes seraient désormais libres. Il ne resterait à bord plus que sept personnes, potentiellement les preneurs d'otages et des membres d'équipage.

A 14h51, une personne en costume clair et t-shirt blanc est sortie de l'avion brandissant l'ancien drapeau vert de l'ancien régime avant de rentrer à nouveau dans l'appareil. La même scène se reproduit régulièrement. Egalement, et par intermittence, un membre de l'équipage sort sur la passerelle quelques fractions de seconde puis entre de nouveau. Le commandant de bord est aussi sorti sur la passerelle pour téléphoner.

A 15h38, les membres d'équipage et un pirate de l'air, puis une seconde plus tard l'autre pirate de l'air, sont descendus de l'avion. Le dernier pirate de l'air, celui qui brandissait l'ancien drapeau libyen, s'est couché sur le sol et a été menotté par les forces de l'ordre avant d'être évacué. L'autre a été cueilli à sa descente d'avion.


Eric Apim


Vendredi 23 Décembre 2016



Lu 2238 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA