Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Fiat voit double




Le siège turinois du groupe Fiat - photo Fiat Group
Le siège turinois du groupe Fiat - photo Fiat Group
ITALIE. Annoncée en avril 2010, la scission du groupe Fiat en deux entités distinctes a été entérinée le 16 septembre 2010 par les actionnaires du constructeur italien.

L'opération passera par la création d'un nouveau groupe baptisé Fiat Industrial qui regroupera Iveco (camions et bus), CNH (engins agricoles et de construction) et les moteurs d'engins et de bateaux.

Il sera coté à la Bourse de Milan à partir du 3 janvier 2011. Le directeur général du groupe Fiat Sergio Marchionne en sera le président tandis que les patrons de CNH et d'Iveco en seront les directeurs généraux.

Les activités automobiles, qui rassemblent les marques Fiat, Lancia, Alfa Romeo, Ferrari et Maserati, les moteurs et les composants, resteront au sein de Fiat, tout comme l’activité presse, dont le porte drapeau est le quotidien turinois La Stampa .

Chaque actionnaire de Fiat recevra une action de Fiat Industrial. La famille Agnelli détiendra 30,4% des deux groupes.

Garder dans le même groupe des activités aussi différentes n'avait « plus de raison d'être » car le redressement de Fiat est « achevé » et la branche automobile n'a « plus besoin de béquilles » depuis son partenariat avec l'américain Chrysler, a argumenté M. Marchionne.


Un chiffre d'affaires doublé en 2014 ?

En se recentrant sur son métier historique de constructeur automobile, Fiat espère relever son pari de constituer avec Chrysler l'un des plus grands groupes automobiles mondiaux, en mesure de produire plus de 6 millions de véhicules en 2014 contre moins de 4 millions actuellement.

L'opération devrait faciliter les alliances ou les fusions, une perspective qui laisse à penser que Fiat envisage de fusionner à terme avec Chrysler.

Le groupe italien, qui détient pour l'heure 20% du capital de l'américain, doit monter à 25% à la fin de l'année puis à 35% d'ici fin 2011 et dispose d'une option pour éventuellement prendre la majorité du capital à terme.

La scission n'aura pas d'impact sur les effectifs de Fiat qui compte 190.000 salariés, dont 80.000 en Italie. Elle assurera un avenir « plus sûr » aux employés, a affirmé M. Marchionne, qui a toutefois appelé une nouvelle fois l'Italie à s'adapter à la « concurrence ».

Le patron conditionne en effet le doublement de la production en Italie à la révision des contrats de travail afin de permettre plus de « flexibilité », une volonté qui se heurte à l’opposition farouche de la Fiom, branche métallurgie de la CGIL, le principal syndicat italien.

Sur le plan financier, les dirigeants turinois affichent des objectifs ambitieux pour les deux sociétés. Ils espèrent doubler le chiffre d'affaires de Fiat, de 32 mds€ en 2010 à 64 mds€ en 2014, et faire grimper celui de Fiat Industrial de 53%, de 19 mds€ à 29 mds€ sur la même période. 


Lire aussi : Fiat impose ses conditions pour relocaliser sa production

     Fiat voit double et vise les 6 millions de véhicules





Jeudi 16 Septembre 2010



Lu 1751 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise