Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Face à l'afflux de réfugiés sur son sol, l'Italie menace de ne plus participer au budget européen




ITALIE. "Si les immigrés ne passent pas, l'argent ne passera pas non plus !" C'est ces termes que le Matteo Renzi a menacé, mardi 25 octobre 2016, ses voisins européens. Le Président du Conseil des ministres italien en a assez de constater que certains pays de l'Union européenne ferment leurs frontières aux migrants.

En représailles, il veut donc ne plus verser les 20 mrds€ qu'il abonde au budget de l'Union européenne et dont 12 mrds€ lui reviennent. "Si la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie nous font la morale sur les immigrés, alors permettez que l'Italie dise (que) le mécanisme ne fonctionne plus" lançait-il sur la RAI 1.

Rome a déjà fait savoir à l'Union européenne qu'elle ne pourra pas tenir ses engagements en matière de déficit public. Elle impute cette entorse justement aux dépenses liées à l'accueil des réfugiés (et aussi aux inondations) qui s'accroissent, à cause de l'impasse dans laquelle ces immigrés se trouvent. Face aux fermetures des frontières des pays de l'Europe de l'Est, ils deviennent de plus en plus nombreux à choisir l'Italie. "Pour l'instant, nous arrivons à gérer les flux migratoires, mais l'hiver approche, les conditions en mer vont empirer. Nous avons six mois au maximum. Il faut arrêter le départ des bateaux. Soit nous bloquons ce flux en 2017, soit l'Italie ne pourra pas le supporter l'an prochain" prévient Matteo Renzi.

Depuis le début de l'année 2016, 153 000 réfugiés ont accosté en Italie. (10% de plus qu'en 2015 à la même période) Le pays en héberge 168 000 contre seulement 103 000 au 31 décembre 2015.


Eric Apim


Mercredi 26 Octobre 2016



Lu 1313 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 16 Août 2017 - 16:05 Le Premier ministre algérien limogé

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA