Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Euroméditerranée veut devenir un modèle pour les villes méditerranéennes


Après 20 ans de rénovation urbaine, Euroméditerranée a transformé le quartier portuaire de Marseille. Dans sa seconde phase, l'opération d'intérêt national va tenter de créer une ville méditerranéenne durable déclinable sur tout le bassin.



Euroméditerranée fait aujhourd'hui figure de vitrine de Marseille. Photo Euroméditerranée
Euroméditerranée fait aujhourd'hui figure de vitrine de Marseille. Photo Euroméditerranée

FRANCE. L'état-major de l'Établissement public d'aménagement Euroméditerranée (Epaem) présentait mardi 2 janvier son bilan 2015. L'occasion pour la nouvelle présidente, Laure-Agnès Caradec, de préciser sa stratégie au moment ou l'Epaem termine Euromed 1 et entre de plain-pied dans Euromed 2. « L'an passé, Euroméditerranée a fêté ses 20 ans. L'opération a su rendre aux Marseillais et aux visiteurs une partie importante d'un espace urbain dégradé. J'insiste sur le rôle essentiel d'aménageur d'espaces urbains et publics qu'à joué Euroméditerranée dans la reconfiguration de la façade littorale ».

 

En 20 ans, Euroméditerranée a mis sur le marché en neuf ou rénové 500 000 m² de bureaux, 100 000 m² de commerces, 100 000 m² d'équipements publics et 10 000 logements. Avec pour l'année 2015 plus de 38 000 m² de bureau placés, soit 50% du total de la ville de Marseille. Un chiffre à relativiser car Marseille ne se positionne qu'au niveau de villes de tailles beaucoup plus réduites comme Bordeaux ou Toulouse en matière d'immobilier de bureaux.

 

Euroméditerranée attire des directions régionales dans les secteurs de la banque, de l'assurance, du BTP, du tourisme...

 

« Euroméditerranée n'est pas qu'un projet immobilier, c'est un vrai concept économique » souligne son directeur, François Jalinot. « Nous réfléchissons à la création d'un incubateur de taille nationale, en lien avec une école ou une université ». Jean-François Royer, directeur du développement de l'Epaem, confirme. « Nous avons créé un écosystème complet, avec des entreprises, des incubateurs, des start-up, des universités... ».

 

Opération d'intérêt national, Euroméditerranée bénéficie d'un protocole lui assurant un budget « sécurisé » jusqu'en 2020. L'Epaem bénéficie d'un budget annuel de 56 M€, dont 25 M€ pour les travaux, 24 M€ pour le foncier, 1 M€ pour la promotion et 6 M€ pour les frais de fonctionnement.


Vocation méditerranéenne "discrète"

La mer deviendra la source d'énergie de tout un quartier.
La mer deviendra la source d'énergie de tout un quartier.

Euroméditerranée devait initialement jouer un rôle d'interface entre l'Europe et la Méditerranée. Si la rénovation du quartier apparaît comme une réussite, sa vocation méditerranéenne semble plus discrète.
 

La région Paca compte 117 associations travaillant au rapprochement des deux rives de la Méditerranée. Très peu sont localisées dans le périmètre d'Euroméditerranée. « Nous participons massivement à la Semaine Economique de la Méditerranée qui se déroule ici » se défend François Jalinot. « Nous sommes membres fondateurs de l'Avitem dont le rôle est de fédérer les acteurs associatifs. Nous développons des partenariats avec l'Ocemo, le CMI. ».
 

Euroméditerranée a bien tenté de regrouper pour les acteurs travaillant sur la Méditerranée dans un « campus urbain », mais sans succès. La cité de la coopération est restée à l'état de projet. L'Epaem semble avoir aujourd'hui troqué son objectif de devenir l'interface entre l'Europe et la Méditerranée pour celui de constituer sur Euromed 2 une Éco-cité qui deviendrait un modèle de ville méditerranéenne.

 
Conçue par l’urbaniste François Leclerc comme un « laboratoire de la ville méditerranéenne durable », l’Éco-cité traitera les transports, l'habitat, les équipements, les espaces publics de manière à minimiser leur empreinte écologique. Une expérience destinée à être déclinés à grande échelle sur l’arc méditerranéen.
 
Ainsi, l’eau de mer alimentera en énergie deux centrales de thalassothermie qui fourniront chaleur et froid. D’une longueur de 3,1 km, le réseau Thassalia desservira Les Docks, Euromed Center et le futur Parc Habité d’Arenc. Il fournira la totalité des besoins énergétiques des bâtiments et permettra une réduction de 70% des gaz à effet de serre.
 
Sur 2,4 hectares, un îlot démonstrateur permet déjà d’expérimenter les dispositifs d’éco-construction avant de passer à une plus grande échelle. L'îlot Allar de 58 000 m² de plancher regroupera 400 logements à énergie positive, un hôtel de 90 chambres, 20 000 m² de bureaux et équipements publics. Le tout organisé autour d’une rue « universelle » concentrant les services aux particuliers, les entreprises et la logistique. Le quartier devrait abriter 800 habitants et 2 000 emplois.



Gérard Tur


Mercredi 3 Février 2016



Lu 993 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise