Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Espagne -Tunisie: Transférer les savoir-faire

par Robert Lanquar, pro­fesseur aux Universités et expert international à l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), Versión en español




Espagne -Tunisie: Transférer les savoir-faire
Joan Mesquida, Secrétaire général au tourisme et au commerce intérieur espagnol et Slim Chaker, secrétaire d’État tunisien chargé du Tourisme ont signé le 17 mai 2011 un mémorandum d’entente pour favoriser les transferts de savoir-faire dans le domaine du tourisme jusqu’en 2016. C’est une grande opportunité pour les deux pays et la coopération méditerranéenne ainsi qu'un succès diplomatique dont il faut se féliciter  Mohamed  Ridha Kechrid, l’ambassadeur de Tunisie en Espagne, qui vient d’ailleurs de quitter son poste à Madrid, et d’un autre coté, Antonio Cosano, ambassadeur d’Espagne en Tunisie. C’est aussi l’un des résultats de la visite à Tunis du Président José Luis Zapatero, premier chef de gouvernement européen à visiter ce pays depuis le début de la Révolution du Jasmin, et qui avait donné le ton en déclarant : «La démocratie est la seule langue que doivent parler les peuples aujourd'hui».  

Madrid à cette occasion a promis de débloquer une enveloppe de 300 millions d'euros, via des crédits de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour faciliter la reprise économique en Tunisie. Le secteur du tourisme tunisien, comme moteur de son développement économique et social,  en bénéficiera. Mehdi Houas, ministre tunisien du Commerce et du Tourisme, commentant l’accord conclu avec l’Espagne, pense que la Tunisie va pouvoir apprendre de l’expérience espagnole dans l’usage des réseaux sociaux Internet dans la promotion du tourisme. Elle devrait aussi profiter du savoir-faire espagnol dans le domaine de la gestion et du marketing du patrimoine culturel; l’Espagne étant classée par l’UNESCO deuxième pays dans le monde en ce qui concerne la richesse de son patrimoine culturel, la Tunisie étant le premier en Afrique. 

L’Espagne  coordonnera l’organisation en Tunisie d’un séminaire spécialisé qui traitera de thèmes tels que le marketing, la planification des statistiques touristiques, et l’intégration des technologies d’information et de communication dans le tourisme. Cette coopération est importante quand on sait que des chaines comme RIU, Iberostar, Vincci Hoteles, Vime Hotels et Amit y sont fortement implantées. 

Cet accord veut "favoriser la coopération institutionnelle, avec la promotion des investissements entre les deux pays et la promotion des flux touristiques ; ainsi que l'appui par consultation et le transfert d'information par des travaux de recherche ". Dans le cadre de la promotion des investissements, cette coopération jouera un rôle fondamental. Déjà,  le Bureau espagnol de la FIPA – l’agence de promotion de l’investissement extérieur tunisienne, créée en 1995 avec des méthodes originales de marketing et de prospection préliminaire, a eu de bons résultats dans le domaine du tourisme. Alors qu’il avait fallu attendre 14 ans pour que soit signé un accord de ce type entre la Tunisie et l’Espagne, FIPA a participé à de nombreuses initiatives locales. En juin 2009, par exemple, le renouvellement des accords de jumelage entre Cordoue et Kairouan, qui venait d’être élue capitale de la culture islamique 2010, avait permis de faire connaitre aux entrepreneurs cordouans les potentialités de développement en Tunisie non seulement dans la construction d’équipements touristiques, mais aussi dans l’agro-alimentaire et l’électronique. 

En même temps, Taleb Rifai, Secrétaire général de l'OMT, qui a visité la Tunisie du 20 au 21 avril 2011, a déclaré son appui au plan de redressement conçu par le ministère du tourisme de la Tunisie pour relancer le secteur du tourisme. L'aide de l'OMT à la Tunisie inclura des réunions techniques avec les experts de l'OMT en communication, un atelier pour les représentants du secteur public et privé et l'organisation d'une conférence internationale du tourisme en Tunisie dans le dernier trimestre de 2011.   



Jeudi 19 Mai 2011




Lu 2040 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil