Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Epargnée par la crise, la Jordanie doit relever de nombreux défis




Amman est l'une des villes les plus chères de la région  (photo DR)
Amman est l'une des villes les plus chères de la région (photo DR)
JORDANIE / LIBAN. Le groupe libanais Bank Audi s.a.l. Saradar vient de publier un rapport sur le bilan de l'économie jordanienne en 2009 et les perspectives qui attendent le pays en 2010.

Ce rapport, intitulé "Fiscal consolidation requirements: The key challenges for the Kingdom's economy ", revient sur le comportement du royaume hachémite face à la crise financière internationale qui a secoué le monde entier.
Selon la Bank Audi, si le pays a ressenti les effets de la crise, mais la récession à grande échelle a toutefois pu être évitée grâce à plusieurs leviers de croissance. La Jordanie jouit d'une stabilité politique intérieure et le gouvernement a su améliorer ses liquidités, tout en entreprenant plusieurs réformes structurelles, notamment au niveau monétaire et fiscal, qui ont contribué à inverser la tendance.

Les exportations ont enregistré une baisse de 20%, les investissements directs étrangers ont chuté de 1,9 mds$ (1,37 mds€) à 1,2 mds$ (0,97 mds€), et les recettes touristiques, importantes pour le pays, ont baissé de 1% en 2009.

De nombreux projets en cours de réalisation

Malgré cela, le secteur bancaire jordanien a pu tirer son épingle du jeu. Les actifs consolidés des banques jordaniennes ont cru de 7,3% en 2009, grâce notamment aux dépôts qui ont augmenté de 12,1%.

Si 2009 n'a pas été catastrophique pour la Jordanie, le rapport de la Bank Audi ne se veut pas pour autant optimiste pour 2010.
D'ores et déjà, le gouvernement a mis en place un plan d'austérité, qui se remarque dans le budget 2010, pour éviter l'accroissement de la dette, qui constitue tout de même 8% du PIB en 2009.

La Bank Audi estime que les perspectives de croissance pour le royaume dépendront beaucoup du contexte mondial et régional d'après-crise, mais aussi de la poursuite ou du lancement de projets par les secteurs privés et publics.

De grands projets d'infrastructures sont en cours de réalisation, ou proches de l'être: l'extension de l'aéroport Queen Alia International, le projet Abdali, dans le centre ville d'Amman, le projet de chemin de fer, et bien sûr, le projet de centrale nucléaire civil sur lequel le royaume compte beaucoup pour amoindrir sa dépendance énergétique.

De nombreux défis à relever





Vendredi 12 Mars 2010



Lu 3078 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise