Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Entrée en lice du Maroc au CCG, une proposition ambitieuse mais décalée.




MAROC. Face à la candidature du Maroc, toujours hésitant jeudi 12 mai 2011, le Conseil de Coopération du Golfe espère prendre du pouvoir sur le monde arabe.

Jeudi 12 mai 2011, le Maroc s'est déclaré heureux d'avoir été nominé comme candidat mais se montre encore très attaché au lien "naturel et irréversible" pour la construction de l'Union du Maghreb arabe (UMA). Néanmoins, un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères se déclare prêt à engager des pourparlers dans le sens d'une collaboration étroite avec le CCG.

De son côté, le CCG espère pouvoir faire face aux révoltes arabes qui se multiplient, prendre le contrôle de la situation et ouvrir alors ses portes à la Jordanie et au Maroc. 

Interrogé par Al Jazeera, Hassan Tarek, membre du bureau politique du parti marocain Union des Forces populaires (USFP), s'est déclaré très surpris par la proposition qui a été faite par le CCG et pense qu'il s'agit "d'un tournant stratégique" dans la vision politique et d'un effacement des frontières liées aux révoltes qui grondent dans cette région du monde.

L'UMA se retrouve donc avec un défi de taille. En effet, cette nouvelle proposition de la CCG et les révoltes en Tunisie mais aussi en Libye ne laisseront plus le choix à l'UMA: se réformer et progresser ou s'effacer de la scène politique.

Il est prévu que la CCG détienne plus de 3 500 mrds $ en investissement direct à l'étranger, la force de la CCG est un enjeux stratégique militaire, politique et économique.





Jeudi 12 Mai 2011



Lu 5525 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 10:48 La Tunisie engrange 14 mrds€ d'investissements


Commentaires

1.Posté par rachid le 12/05/2011 12:51
Comme on dit chez moi "marhaba".

2.Posté par med-Rabat le 12/05/2011 15:07 (depuis mobile)
Grande opportunité pour le royaume du Maroc que de tel groupement régional s'intéresse à son potentiel économique et humain. Notre savoir faire à travers nos éminents dirigeants peuvent surement amener le Maroc à offrir à ces pays des alternatives et des approches differentes aux problèmes rencontrés. Ne doutons pas de nos capacités.

3.Posté par aram le 12/05/2011 17:04
Il faudra m'expliquer le jugement de "décalée". De un, c'est la CCG qui propose au Maroc une adhésion, de 2 l'intérêt stratégique du Maroc veut que celui-ci se tourne vers les pays qui lui proposent le plus. l'UMA est tenue en otage par l'Algérie, c'est un fait.
Il est grand temps de tourner le dos à ce voisin immature !!! et surtout de se rappeler de cela pour le futur.

4.Posté par Astrid Jousset le 12/05/2011 18:23
Oui le terme "décalée" est peut être un peu fort, signifiant simplement que la proposition ne s'inscrit pas dans une démarche habituelle de proximité géographique et surprend par la même le Maroc.

5.Posté par cheg le 13/05/2011 09:55
Super,
Allez y !!!!!! allez y !!!!! Courez y vite !!!!!
Mais par dieu , oubliez nous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Frontière fermée à l'éternel, inch allah
Et on vous donne ben le traitre dit bella en cadeau
tchaou

6.Posté par Samy le 13/05/2011 10:27
C’est un coup de massue pour l’Union Maghreb Arabe
L’UMA n’aboutira jamais, tant que l’Algérie maintiendra son idée de saucissonner le Maroc et de l'amputer de son Sahara Marocain (historiquement) et finalement tant pis pour elle.
C’est mieux comme ça, la seule chose que je regrette c’est que je me sens plus proche d'un algérien que d’un Emirati …dommage.

7.Posté par aram le 13/05/2011 15:08
Les pays du golf savent que leur monarchie n'est pas si légitime que cela. Seule l'histoire peux donner un certain crédit à un pouvoir en place.
La monarchie saoudienne par exemple consulte très fréquemment l'appareil d'Etat marocain pour s'en inspirer tant d'un point de vue de gouvernance que sécuritaire.
Les dons et autres facilités de crédit de l'AS et des autres pays du golf pour le Maroc ne sont pas gratuits. Ce que l'on appelle communément ''Makhzen'' quel que soit le jugement que l'on puisse avoir dessus est un système de gouvernance diaboliquement efficace. ''Durer" 4 siècles, 2 dynasties et surtout résister au années 60 70 ou les coups d'Etats étaient à la mode dans les pays du Tiers-mode est une vraie performance.
Pour revenir au terme décalé, oui les marocains sont les premier surpris. Mais, le Makhzen contrairement à ce que l'on croit n'est pas coupé de la population. Il sait que les marocains l'interpréteront comme une entrée dans le club des monarchies figées dans le domaine de transition démocratique. Je serais curieux de savoir ce que feront nos dirigeants.
PS: A noter que le lendemain des attentas de Marrakech le ministre de la communication a vite dit que cet incident n'arrêtera pas le Maroc dans ......... sa transition démocratique. Point de diabolisation de l'extrémisme ou autre magouille primaire. La transition démocratique étant un projet de longue date initié par le ....Makhzen CQFD.
PS2: le mot Makhzen pour moi n'a aucune connotation négative.

8.Posté par visio le 18/05/2011 15:15
On n'est pas prêt à opprimer les futures révoltes golfiques, ou de se battre contre l'Iran, je préfère mon vélo, plutôt qu'une Dodge.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise