Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Entre 1 et 3.5 millions de personnes contre la réforme des retraites


1 230 000 personnes sont descendues dans les rues de France selon le ministère de l'intérieur le 12 octobre 2010. Les syndicats avancent le chiffres de 3.5 millions de personnes. La mobilisation, en hausse, s'explique notamment par l'entrée des jeunes dans le mouvement.



Entre 1 et 3.5 millions de personnes contre la réforme des retraites
FRANCE. A Marseille, ville en pointe du mouvement social, il a été très difficile de se frayer un chemin dans le centre-ville jusqu'à 14h. Artères bloquées, circulation détournée et petits groupes de manifestants épars témoignaient de la mobilisation record lors des défilés de ce matin contre la réforme des retraites. 230 000 personnes auarient battu le pavé de la 2e ville de France, selon les syndicats.

Au niveau national, le ministère de l’intérieur a comptabilisé 500 000 manifestants à la mi-journée, pour arriver au chiffre de 1 230 000 en fin d'après midi (contre 997 000 le 23 septembre). La CFDT annonce, elle, près de 3.5 millions de manifestants en France, soit 600 000 de plus que lors des deux précédentes journées d'action.

La différence serait due à l’entrée dans le mouvement des jeunes, en particulier des lycéens. Entre 300 et 400 lycées ont été touchés, avec des perturbations allant de la distribution de tracts au blocage complet. Le premier ministre, François Fillon, a d’ailleurs reproché ce matin à «l'extrême gauche et à une partie du PS» de «mettre des jeunes de 15 ans dans la rue».

Participation en hausse dans les transports

Concernant les services publics, les premiers chiffres semblaient montrer une participation en hausse dans les transports, avec 40,4% de grévistes à la SNCF (mi-journée, chiffres direction). La CGT-Cheminots avance un taux de presque 54%. A La Poste, le taux de grévistes s'est situé entre 16.5% et 30%.
 
Dans les raffineries, l’effet conjugué de plusieurs grèves ravive le spectre d’une pénurie d’essence.

Le Premier ministre juge que le gouvernement est allé "au bout de ce qui est possible" quant aux concessions sur son projet de loi actuellement en débat au Sénat. Les perturbations devraient  se poursuivre demain, à l'image de la SNCF où les assemblées générales de cheminots se sont prononcées en faveur de la grève. Mais on ignore encore si le mouvement touchera d'autres secteurs que les transports.


Amandine Place


Mardi 12 Octobre 2010



Lu 1427 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise