Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Ennahdha refuse la charia dans la constitution tunisienne




Ennahdha ne modifiera pas l'article 1 de la constitution tunisienne (logo Ennahdha)
Ennahdha ne modifiera pas l'article 1 de la constitution tunisienne (logo Ennahdha)
TUNISIE. L'article 1 de la constitution tunisienne de 1959 ne changera pas. Cette annonce intervenue lundi 26 mars 2012, après le vote du comité constitutif du parti tunisien majoritaire Ennahdha refusant aux deux tiers de modifier cet article qui stipule que "La Tunisie est un État libre, indépendant et souverain : l'Islam est sa religion, sa langue l'arabe et son régime la république." Le changement de libellation était souhaité par certains représentants désireux de lui voir substituer un texte précisant que la constitution tunisienne s'appuyait sur la charia, le message divin codifiant les normes doctrinales, sociales, culturelles, et relationnelles des musulmans.

La constitution actuelle est en discussion après l'élection de l'assemblée constituante tunisienne en octobre 2011 qui travaille désormais sur un nouveau texte désireux de répondre aux aspirations démocratiques de l'après Ben Ali. Les débats étaient nombreux sur cet article de base et des courants prônaient le changement de cet article 1 par un texte mettant la charia comme unique source de la nouvelle constitution.

L'Islam reste la religion d’État, mais la charia ne sera pas la colonne vertébrale du texte suprême.

«Nous avons été élus sur la base d’un programme qui préconise le maintien de l’article 1. Nous restons donc fidèles aux promesses que nous avons faites à nos électeurs. Nous n’allons pas dire des choses pour nous faire élire et faire autre chose une fois élus» a précisé Rached Ghannouchi, président du parti Ennahdha.


Lire la constitution tunisienne de 1959

Voir le programme d'Ennahdha au dernières législatives pour la constituante




Lundi 26 Mars 2012



Lu 1847 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par al07 le 27/03/2012 10:44
C'est un leurre !!
Ennahdha lâche du lest car la réunion des progressistes à Monastir lui a fait peur, rien ne l’empêchera ensuite de transformer certains articles de la nouvelle constitution par petites touches !
Les Nadaouis sont des spécialistes du double langage !

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise