Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

En Syrie, la révolution annoncée n'a pas eu lieu




Pas de mobilisation à Damas. (crédit min. du Tourisme syrien)
Pas de mobilisation à Damas. (crédit min. du Tourisme syrien)
SYRIE. Malgré les multiples appels à des manifestations lancés depuis Facebook ces derniers jours, la mobilisation en Syrie prévue pour vendredi 4 février 2011, après la prière du vendredi, n'a pas eu lieu.

Damas, la capitale syrienne, ainsi que les principales villes du pays, sont restées calmes et aucun rassemblement n'a été constaté ce vendredi 4 février 2011.

Le principal mouvement, baptisé "The syrian revolution 2011 " avait appelé il y a quelques jours les Syriens à manifester contre la "monocratie, la corruption et la tyrannie", via un groupe Facebook, qui a tout de même rassemblé près de 15 000 membres sur la Toile.

L'échec de la manifestation pourrait s'expliquer par plusieurs facteurs. La météo pas très favorable, avec une pluie continue toute la journée, n'a sans doute pas joué en faveur de rassemblements.

Un coup d'épée dans l'eau

Mais c'est surtout la crainte des fameux moukhabarats (les services de renseignements) et la présence accrue des services de sécurité, qui auraient pu décourager les manifestants de se réunir.

Samedi 29 janvier 2011, les forces de l'ordre avaient par exemple empêché la tenue d'un sit-in devant l'ambassade d'Egypte en Syrie.

Selon Abdel Karim Rihaoui, le président de la Ligue syrienne de défense des droits de l'Homme, interviewé par l'AFP, "les opposants syriens n'ont pas répondu à l'appel car ils sont persuadés de l'inefficacité des protestations dans les conditions actuelles". 

L'ONG Human Right Watch a demandé, de son côté, que le "droit de manifester" soit respecté par les autorités.

Facebook étant bloqué sur le territoire syrien, la majorité des personnes mobilisées par ce biais, se trouvaient à l'étranger.

La "contagion" des révolutions tunisiennes et égyptiennes en Syrie, dont se sont fait largement écho les médias occidentaux, n'est visiblement pas encore mûre, le contexte n'étant aussi pas le même que dans ces deux pays.

Lire aussi:

Bachar el-Assad assure que la Syrie est \"stable\"

Appel à manifester contre la \"monocratie\" syrienne sur Facebook

Jordanie, Syrie, Liban : des situations contrastées mais tendues





Vendredi 4 Février 2011



Lu 6699 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 21 Novembre 2016 - 17:59 La Libye et la Syrie ont fait fuir les investisseurs €


Commentaires

1.Posté par Alice le 05/02/2011 10:49
L'échec de la manif à cause de la pluie ...ça me fait rire ... la pluie et le froid n'ont pas empêché le rassemblement à Aman en Jordanie.

2.Posté par Maroc Sans Tyrans le 06/02/2011 19:15
Je pense plutôt que c'est a cause des moyens de communications qui ont été coupé dans le pays.

Bashar avait anticipé ce geste bien avant même la création du groupe d'appel.

3.Posté par sahraoui le 20/02/2011 22:17
N’importe quelle manifestation, organisée d’une façon non démocratique, sera ridicule et contre le parti qui l’a organisé. Et ce, parce que les Marocains sont très intelligents, ne suivent pas aveuglement n’importe qui et ils ont la capacité de démasquer les objectifs réels de ceux qui se cachent derrière les revendications logiques des citoyens.
Les ennemis du Maroc peuvent jouer toutes sortes de scénarios pour déstabiliser ce pays. Mais qu’ils sachent qu’ils ne pourront jamais le faire et ce, parce que le Maroc est une nation bien solidement structurée.
Admettant que, la manifestation de ce qu’on appelle «le groupe de jeune du 27 fév. ou 77 mars» a eu lieu, et a réussi et abouti à un changement vers une «démocratie» que ce groupe a bien souhaité, alors et suivant ce principe, n’importe qui avec n’importe quoi, par n’importe quel moyen et n’importe quand peut venir et refaire un autre changement vers une autre « démocratie» que ce n’importe qui aura bien souhaitée et ainsi de suite. C’est-à-dire, il n’y aura jamais de stabilité et on ne parlera jamais d’un avenir assuré. D’où la contradiction avec la vraie démocratie, la vraie liberté et les vrais droits de l’Homme. Idem, je suis et serai contre ce genre de manifestation !
Que Dieu guide ce groupe de jeune pour qu’il soit réveillé, démocratique, libre et suive l’unique chemin qui mène à la vraie démocratie, à la vraie liberté, aux vrais droits de l’Homme connus par tous les pays démocratiques, Amen.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise