Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

En Israël, le Cabinet approuve l'augmentation du salaire minimum mensuel israélien




Le pouvoir d'achat des Israéliens les moins rémunérés devrait augmenter (photo F.Dubessy)
Le pouvoir d'achat des Israéliens les moins rémunérés devrait augmenter (photo F.Dubessy)
ISRAËL. Le Smic israélien passera de 4 300 shekels (943 €) à 5 000 shekels (1096 €), à partir du 1er avril 2015. La mesure sera apportée à la Knesset mercredi 21 janvier 2015.
 
Dimanche 18 janvier 2015, lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet, toutes les fractions de la Knesset sont tombées d’accord : le Smic israélien va augmenter dès le mois d’avril 2015 et la loi sera votée impérativement avant les prochaines élections israéliennes.

Selon la deuxième chaîne nationale israélienne, entre un quart et un tiers des travailleurs israéliens sont employés sur la base du salaire minimum.

Cette mesure sur les salaires intervient suite à une demande de la Histadrut (le principal syndicat israélien) et à la publication de deux rapports récents sur la pauvreté, chiffrant à 1,6 million le nombre d’Israéliens vivant sous le seuil de la pauvreté, et statuant qu’un ménage moyen dépense des centaines de shekels de plus que son revenu mensuel.




Lundi 19 Janvier 2015



Lu 2956 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA