Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

En France, Régionales riment avec Front National




FRANCE. Comme prévu, même si l'ampleur surprend, le premier tour des élections régionales en France, dimanche 6 décembre 2015, aura été largement remporté par le Front National (FN). Le parti de Marine Le Pen se trouve en tête dans six des désormais treize régions françaises. En projection nationale, il devient le premier parti de France avec 28% des suffrages devant la droite (27%) et le PS (23,5%).

La formation d'extrême droite distance très largement les autres partis en Nord-Pas-de-Calais et Picardie, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Alsace-Champagne-Ardenne et Lorraine, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ainsi que Bourgogne et Franche-Comté, atteignant respectivement les 40,64%, 40,55%, 36,06%, 31,83%, 31,48% des scrutins.

La situation demeure plus tendue en Centre-Val de Loire avec 30,49% pour le FN, 26,25% pour les Républicains et leurs alliés et 24,31% pour le PS et ses alliés.

Les tractations et décisions dans la semaine séparant le premier du second tour vont donc devenir décisives sur l'issue du scrutin dimanche 13 décembre 2015 et la gouvernance des régions françaises. Rappelons que l'économie (seule collectivité ayant cette compétence avec notamment les aides aux entreprises, et la formation professionnelle), les transports et les lycées représentent 80% du budget des régions. Les 20% restants concernent la culture et le sport.

Face aux scores dominateurs du FN, Les Républicains et le Parti Socialiste savent désormais qu'il sera très difficile de gagner des régions comme le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le Parti socialiste a déjà annoncé qu'il ne présenterait pas de listes au second tour dans ces deux régions. Une décision destinée à permettre un report de voix sur les Républicains arrivés en deuxième place du scrutin, pour éviter d'offrir sur un plateau la région au FN à cause d'une dispersion des voix. Mais, un choix lourd de conséquences pour le PS. Se retirer signifie accepter qu'aucun de ses membres ne siège dans ces deux régions pendant six ans. Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, arrivé troisième au premier tour, a ainsi décidé de se maintenir contre le mot d'ordre de son parti.

De son côté, malgré plusieurs voix discordantes au sein de son parti, Nicolas Sarkozy, président des Républicains, annonce son intention de maintenir ses listes dans toutes les régions, même celles où le Parti Socialiste le devance. Une non-réciprocité qui pourrait faire le jeu du FN. Même si une dissonance se fait entendre du côté de l'UDI comme du Modem, associés aux Républicains dans cette élection, qui appellent au retrait des listes en troisième position partout où le FN peu gagner.




Lundi 7 Décembre 2015



Lu 1484 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise