Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

En 2020, pourra-t-on encore vivre à Gaza ?




Selon l'ONU, les nappes phréatiques de Gaza pourraient devenir inutilisables dès 2016 (photo CMWU)
Selon l'ONU, les nappes phréatiques de Gaza pourraient devenir inutilisables dès 2016 (photo CMWU)
AUTORITÉ PALESTINIENNE. Surexploitées, les nappes phréatiques de la bande de Gaza, qui ne dispose ni de fleuve ni de lac, pourraient devenir inutilisables dès 2016, selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies  (ONU), qui se demande s’il sera encore possible de vivre à Gaza dans dix ans.
 
Confrontées à la pollution et aux intrusions salines favorisées par leur surexploitation, les nappes d’eau souterraine pourraient présenter des dommages irréversibles dès 2020, alors que l’ONU prévoit une augmentation de la demande en eau potable de 60 %.
 
Actuellement, près de 90 % de l’eau consommée à Gaza ne correspond pas aux normes de l’Organisation mondiale de la santé  (OMS). Le rapport établit d’ailleurs un lien entre la mauvaise qualité de l’eau et la recrudescence des gastroentérites ainsi que de certaines maladies respiratoires, cutanées ou oculaires (à Gaza, 26 % des maladies sont liées à l’eau selon un rapport de l’Unicef de 2010  ).
 
Au problème de la qualité de l’eau, s’ajoute aussi celui de la disponibilité, la plupart des habitants de la bande de Gaza ne pouvant consommer plus de 90 litres d’eau par jour, quand l’OMS recommande un minimum de 100 litres.
 
Suite au rapport, le ministre de l'Autorité palestinienne en charge de l'Eau, Shaddad Attili, a rappelé l’urgence de la construction d’une usine de désalinisation de l’eau de mer, dont le coût avoisinerait les 400 M€. Approuvé par les pays membres de l’Union pour la Méditerranée, le projet recherche encore des financeurs.
 
Lire aussi :
 
« La mauvaise qualité de l'eau menace la population palestinienne »
 
L'usine de dessalement d'eau de mer de Gaza obtient des financements




Mardi 4 Septembre 2012



Lu 943 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF