Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Elengy et Faster mettent les pleins gaz à Fos-sur-Mer


Fos Faster et Elengy vont poursuivre leurs projets de construction de terminaux méthanier à Fos-sur-Mer. C’est ce qu’a annoncé le grand port maritime de Marseille, le 16 mai 2011, jour du démarrage de l'activité de Fluxel SAS, société chargée de la gestion des terminaux pétroliers de Fos.



De nouvelles installations sont prévues sur le terminal de Fos Tonkin. (Photo GPMM)
De nouvelles installations sont prévues sur le terminal de Fos Tonkin. (Photo GPMM)
FRANCE. Stop ou encore ? Au terme de la procédure de débat public (du 6 septembre au 17 décembre 2010), Elengy et Fos Faster, tout deux situés à Fos-sur-mer près de Marseille, ont décidé de donner une suite favorable à leurs deux projets, distincts mais qui portent tous deux sur l’exploitation de terminaux méthaniers à quelques encablures l’un de l’autre à horizon 2016. 
Fos Faster représente un investissement de 1,2 mrd € portant sur la construction au Caban Sud d’une usine de regazeification de 16 milliards de m3 de GNL (6 MT). Ce chantier devrait mobiliser entre 400 et 600 personnes. 

Le projet d’Elengy (filiale du groupe GDF Suez) porte sur la construction d’un nouveau terminal de stockage de GNL, le terminal actuel étant ancien (1972) et inadapté aux navires nouvelle génération. L’investissement de 430 M€ permettra de porter la capacité de stockage à 240 000 m3 (4,3 à 5,5 MT) et d’en prolonger l’exploitation commerciale jusqu’en 2034.

Après le débat public et le choix des investisseurs s’ouvre à présent une période d’études détaillées et d’enquêtes administratives.

INEOS, SPSE et CFT au capital de Fluxel

Le grand port maritime de Marseille (GPMM) s’est félicité, mardi 16 mai 2011, de la décision d’Elengy de prolonger l’exploitation du terminal Fos Tonkin et de la création d’un nouveau terminal pour Fos Faster.  Le GPMM "accueille avec satisfaction leurs poursuites en ce qu’ils renforcent la diversification énergétique du port de Marseille Fos (longtemps considéré comme le port de la seule énergie pétrolière) amorcée avec la mise en service en 2010 du terminal méthanier du Cavaou (STMFC)", a commenté la direction du GPMM qui consolide ainsi sa vocation de port de toutes les énergies.

Les trois terminaux méthaniers de Fos représenteraient à l’horizon 2017 une capacité de trafic de GNL (gaz naturel liquéfié) de 17 à 18 millions de tonnes par an au lieu de 4,6 MT en 2009. Le trafic GNL compterait alors pour plus de 10% du trafic total du port de Marseille Fos.
 
C’est également le 16 mai 2011 qu’a débuté l’activité de Fluxel, filiale créée et détenue majoritairement par le GPMM (66%) avec pour partenaires industriels les groupes énergétiques et de transport  Ineos (20%), SPSE du groupe Exxon Mobil (10%) et la CFT (4%). Trois jours auparavant s’était tenu le premier Conseil d’administration de cette SAS dédiée à la gestion des terminaux pétroliers.

Les 210 agents du GPMM détachés au sein de cette entreprise bénéficient non seulement d’un droit de retour au port jusqu’à leur retraite mais également d’une prime de détachement dont le montant varie selon l’ancienneté.   
 
Lire aussi : Après Fos Cavaou, le port de Marseille-Fos construit deux nouveaux terminaux gaziers




Mardi 17 Mai 2011



Lu 2573 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise