Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Eco-cité de Zenata : La relocalisation industrielle progresse


En 2006, le roi lançait l’Eco-cité de Zenata, une ville nouvelle et écologique, en périphérie de Casablanca. La zone industrielle, aménagée à proximité du pôle logistique et du port, est achevée. Elle doit regrouper et accueillir les entreprises industrielles disséminées sur tout le site.



Affiche de la SAZ pour vendre les lots industriels. Derrière à gauche, les immeubles pour reloger les habitants des bidonvilles. Photo J. Chaudier
Affiche de la SAZ pour vendre les lots industriels. Derrière à gauche, les immeubles pour reloger les habitants des bidonvilles. Photo J. Chaudier
MAROC. Le lotissement industriel de l’Eco-cité de Zenata est achevé et le processus de relocalisation a commencé. Lancée en 2006, l’Eco-cité de Zenata, vaste projet de ville nouvelle et écologique situé le long de la côte atlantique, au nord de Casablanca, ne s’installe pas dans un no man’s land. Au contraire, la zone de 2 000 hectares devant l’accueillir a vu s’installer, avec la croissance de la capitale économique, un nombre grandissant d’industries plus ou moins formelles et des bidonvilles. Pour libérer le foncier dédié à la Cité, la Société d’Aménagement de Zenata (SAZ), filiale de la CDG, s’est vu attribuer la mission de relocaliser ces entreprises.

245 sociétés, dont la plupart n’a ni titre ni droit, ont été recensées dans la zone et doivent être déplacées. Il s’agit pour la plupart de petites et moyennes entreprises industrielles. Motex, le numéro un marocain de la moquette, Plastumar, société de plastiques et tubes et Multitex, société de textile, se trouvent notamment intégrés dans cette relocalisation. Au total, 4 000 emplois sont concernés. « Atouts majeurs et véritables faire-valoir pour la Ville Nouvelle de Zenata car, génératrices de valeur, de richesses et d’emplois, ces activités profiteront d’un programme de relocalisation industrielle in situ », indique la SAZ dans un communiqué.

Un investissement de 11,8M€

Pour 130 millions de dirhams (11,8 M€), la SAZ a aménagé un lotissement de près de 80 hectares dédié et subventionné à hauteur de 50 à 70% par rapport au prix du marché des zones industrielles mitoyennes. Son principal atout : offrir à des sociétés installées pour la plupart de façon sauvage et informelle, l’accès aux voiries, réseaux d’électricité et d’assainissement, même si aucun traitement spécifique des déchets industriels n’a été envisagé. En somme, un espace organisé dont la taille des parcelles a été globalement adaptée aux besoins des entreprises concernés.
 
Située à l’extrémité sud de Mohammedia, le long de l’actuelle route côtière, la future zone industrielle sera localisée tout au nord de l’Eco-cité, à l’opposé du front de mer. Elle sera ainsi associée aux activités industrielles et commerciales de Mohammedia : au nord-ouest de la ZI se trouve la raffinerie de la Samir et au-delà, le port lui-même ; à l’est le pôle logistique de l’Eco-cité est en cours de construction. Conçu comme un port sec et relié à Casablanca par une route spécifique, le pôle couvrira 323 hectares affectés aux activités de conteneurs, céréales, distribution et sous-traitance logistique. A l’heure actuelle, la Société nationale de transport logistique a déjà aménagé et construits des entrepôts dans une grande partie de cette zone. L’Agence nationale des ports et l’ONCF disposent également d'une zone dédiée.
 
Malgré la perspective d’être à la jonction de l’Eco-cité et du pôle logistique de Zenata, les industriels de la zone ne se précipitent pas sur ces nouveaux terrains où il faudra investir dans la construction d’une nouvelle usine. Ils voient plutôt dans l’Eco-cité l’occasion de revaloriser leur terrain actuel. Le processus d’expropriation et d’achat des terrains industriels subventionnés traîne donc en longueur. En novembre 2014, un seul terrain est effectivement construit.


Lire le dossier complet




Dimanche 23 Novembre 2014



Lu 1805 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF