Econostrum

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Echec des négociations sur le partage des eaux du Nil




L'Egypte entend garder sa part de 55,5 mds de m3 d'eau par an, soit plus de la moitié du débit du Nil (Photo DR)
L'Egypte entend garder sa part de 55,5 mds de m3 d'eau par an, soit plus de la moitié du débit du Nil (Photo DR)
EGYPTE. Les négociations sur le partage de l'eau entre les dix pays riverains du Nil ont de nouveau échoué. Elles devraient reprendre le 6 juin 2010 à Addis-Abeba. L'Egypte rejette un accord-cadre qui réduirait sa part du plus long fleuve du monde mais se déclare prête à poursuivre les discussions pour trouver un compromis.

La dispute dure depuis des années. Avant même le début des discussions dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, le ministre égyptien de l'Eau et de l'Irrigation, Mohammed Nasreddin Allam, a prévenu que son pays entendait garder sa part de 55,5 mds de m3 d'eau par an, soit plus de la moitié du début du Nil.

Le Caire exige en outre de disposer d'un droit de veto sur tout nouveau projet d'irrigation émanant des neuf autres Etats, lesquels ont refusé une telle clause.

L'Egypte s'accroche à un accord conclu en 1929 avec la Grande-Bretagne et à un autre conclu en 1959
avec le Soudan. Les huit autres pays de l'Initiative du bassin du Nil (NBI) qui comprend le Burundi, la République démocratique du Congo, l'Egypte, l'Erythrée, l'Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan, la Tanzanie et l'Ouganda, demandent un partage plus équitable.

La conclusion d'un accord-cadre ouvrirait la voie à l'établissement d'une commission permanente du bassin du Nil chargée de veiller à l'attribution des ressources en eau.


Aliette de Broqua


Vendredi 16 Avril 2010



Lu 1628 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 18 Juillet 2014 - 11:38 La "Caixa" second actionnaire de Suez Environnement

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertIsraël / Palestine : la paix est-elle encore possible après la dernière guerre de Gaza ?
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Malgré les mille précautions de Tsahal et à cause de la politique du « bouclier humain » du Hamas (confirmée par l’ONU et certains journalistes), ce sont encore les civils gazaouis qui ont payé le prix le plus fort de cet ultime conflit...
 

avis d'expertVers un modèle de cluster maghrébin spécifique
 
Paulette Pommier, Consultante internationale en développement régional et aménagement du territoire
Dans les trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) des concentrations géographiques d’activités, clusters spontanés ou organisés, ont été recensées...
 

avis d'expertLe retour de l'Égypte sur la scène internationale
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Voici un an, le départ forcé des Frères Musulmans était très mal accueilli par les Occidentaux et une partie de l'opinion internationale...
 

avis d'expertLe Maghreb est-il prêt à accueillir des coproductions ?
 
Amal Chevreau, responsable pôle études et production à Ipemed
Au sein de l'UE, le taux de chômage est estimé à 10,2% en juin 2014 (1). Au Sud, le taux de chômage est de l'ordre de 20 à 25 % chez les jeunes...
 

Autres avis d'experts