Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

EDF EN emporte l’appel d’offres éolien offshore provençal




EDF EN va installer trois éoliennes en 2020, au large de Port-Saint-Louis du Rhône. Engie emmène diverses sociétés pour un projet offshore comparable au large de Leucate.



Turbine sur flotteur SBM, choisi pour le site pilote provençal (photo XDR)
Turbine sur flotteur SBM, choisi pour le site pilote provençal (photo XDR)
FRANCE. Le 3 novembre 2016, l’appel à projets lancé par l’Ademe en 2015 pour créer quatre « fermes pilotes pour l’éolien flottant » a rendu deux nouveaux résultats sur la façade méditerranéenne française.
 
Le projet porté par EDF Energies Nouvelles a été retenu au large de Port-Saint-Louis du Rhône et du phare de Faraman. Ce projet, dit Provence Grand Large, reposera sur des flotteurs SBM/IFPEN, et se composera de trois éoliennes avec turbines Siemens de 8 MW. A l’origine du projet, en 2011, celui-ci misait sur des éoliennes à axe vertical Nenuphar (Lille).
 
Le projet est conçu pour subvenir théoriquement aux besoins d’électricité de 40 000 personnes. Le site offshore sera ouvert en 2020 à 17 km de la ville de Port-Saint-Louis du Rhône.
 
Au large de Leucate, sur le littoral occitan, c’est le projet EFGL, porté par Engie, EDPR et CDC qu’a retenu l’Ademe. Il développera quatre éoliennes de 6 MW reposant sur des flotteurs Eiffage/PPI.

Trois sites méditerranéens, un atlantique

Le 22 juillet 2016, deux autres projets avaient déjà été choisis dans le cadre du même appel d’offres Ademe. Toujours en Occitanie, précisément au large de Gruissan avec le projet EolMed. Le consortium, piloté par le groupe Quadran, comprend lui aussi quatre éoliennes de 6 MW. Elles flotteront sur des éléments Damping Pool en béton, conçus par Bouygues Travaux Publics et la société d’ingéniérie Ideol, et porteront des turbines Senvion. Ce dernier projet devrait générer 300 emplois et induire un développement du port de Port La Nouvelle, où seront construits les flotteurs.
 
Le site breton de l’Île de Groix en Bretagne sera lui, investi par Eolfi avec le groupe chinois CGN, et s'appuie sur des flotteurs mixtes acier-béton, développés par DCNS.
 
Lancé en août 2015, et clôt en avril 2016, l’appel d’offres de l'Adème a pour but de doper l’innovation dans les énergies marines, mais aussi dans le domaine du stockage de l’énergie. Ces projets doivent permettre aux différents opérateurs de valider les technologies employées, et leur conformité avec les règles imposées par le réseau électrique.



Vendredi 25 Novembre 2016




Lu 2552 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 13 Décembre 2016 - 10:45 Les capacités électriques provençales augmentent















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook










Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA          EDF
 
Femise