Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Des mesures pour enrayer le chômage des jeunes au Portugal




Place Camoens à Lisbonne (Marie-line Darcy)
Place Camoens à Lisbonne (Marie-line Darcy)
PORTUGAL. Le gouvernement portugais sommé de s’attaquer au problème du chômage des jeunes a décidé d’attribuer une enveloppe de 344 M€ à des programmes favorisant l’entrée ou le retour à la vie active des 18-30 ans. Constituée par un redéploiement des Fonds Européens (FSE-Fond Social Européen et le FEDER- Fond Européen de Développement Régional) l’enveloppe va permettre de financer des emplois en entreprise.

Le Portugal connaît un taux de chômage sans précédent, à 15 % de la population active- contre 7 % en 2008- et la situation devrait continuer à se dégrader selon les prévisions les plus récentes. Les moins de 35 ans représentent désormais 36,6 % de ces demandeurs d’emplois. Fait nouveau, il s’agit souvent de jeunes qualifiés qui ne trouvent même plus d’emplois ponctuels. 

Le programme phare du plan pour l’emploi des jeunes, dénommé « Impulso Jovem », va dispenser l’employeur du paiement de la TSU- Taxe Sociale Unique, qui regroupe l’ensemble des cotisations sociales patronales. La mesure s’appliquera à tout contrat à durée déterminée jusqu’à dix-huit mois, pour l’embauche d’un jeune entre 18 et 30 ans inscrit comme demandeur d’emploi depuis plus d’un an. La dispense de cotisation sociale pourra être cumulée avec l’aide aux salaires des jeunes attribuée par le gouvernement, ce qui pourra réduire jusqu’à 58 %  le coût de la masse salariale. L’employeur devra maintenir le plein emploi dans son entreprise pendant toute la durée du contrat et s’engager à former le jeune bénéficiaire. Le dispositif est complété par un ensemble de mesures favorisant la formation et la qualification des jeunes.

Reprise économique attendue en 2013

Le gouvernement, qui a procédé à un vaste tour de table avec les partenaires sociaux avant de dévoiler son plan, mise sur une participation active du patronat. Mais celui-ci émet des réserves quant à la capacité du tissu productif à absorber de la main-d’œuvre en pleine débâcle des carnets de commandes. La CIP-  Confédération de l’Industrie Portugaise - rappelle que les mesures d’austérité appliquées par le gouvernement asphyxient la consommation interne et qu’aucune nouvelle mesure ne permet de relancer les exportations qui stagnent à nouveau.  Côté syndical, la CGTP- Confédération Générale des Travailleurs -, proche des communistes, regrette que rien ne soit fait pour garantir le maintien du jeune au poste de travail à l’issue de la période aidée. 

Le gouvernement a regretté le peu d’enthousiasme soulevé par l’opposition face à son programme de traitement social du chômage. Le Portugal qui fait l’objet d’un programme de redressement de l’état de ses finances dans le cadre d’une aide internationale de 78 milliards d’euros, envisage une reprise économique en 2013, après une récession prévue de -3,3 % en 2012.




Jeudi 7 Juin 2012



Lu 1596 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par GAUDIN Jean-Claude le 11/06/2012 12:56
Les mesures incitatives à l'emploi par le biais d'une réduction des charges ne peut marcher que si les carnets de commandes se remplissent. En état de récession économique telle que le Portugal en vit une, on peut douter de l'efficacité de la mesure.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise