Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Des anarchistes grecs ont posté la lettre piégée reçue par le FMI à Paris




Le siège du FMI à Paris a reçu une enveloppe piégée (photo : DR)
Le siège du FMI à Paris a reçu une enveloppe piégée (photo : DR)
GRÈCE / FRANCE. Selon la police grecque - qui travaille étroitement avec la police française - les deux lettres envoyées au ministre allemand des Finances et au bureau du Fonds monétaire international (FMI) à Paris ont bien la même origine :  le groupuscule  grec La Conspiration des Cellules de feu. Ce groupe, issu de la mouvance anarchiste d'extrême gauche, entend protester contre la tutelle économique du pays et la crise qui sévit.
 
De fait, cette crise a radicalisé une partie de la jeunesse et le groupuscule la Conspiration des Cellules de feu en est l’expression. L'organisation est née en décembre 2008 de la colère des jeunes contre la police et le système judiciaire suite à la mort du jeune Alexis (15 ans) tué par deux policiers. Deux ans plus tard, elle inaugure un nouveau type d’actions : Les lettres piégées envoyées aux ambassades, et dirigeants politiques européens. 
 
Une première vague d’arrestations en 2011 mettra le groupe en sommeil. Les jeunes de dix-sept à vingt-quatre ans de classe moyenne seront condamnés à de très lourdes peines qu’il purgent toujours. Mais les lettres piégées de mercredi 15 mars 2017 prouvent que la relève est assurée.

La lutte armée est présente en Grèce depuis 1975, date du premier attentat meurtrier ciblé. Suivront plus d’une centaine d’attaques qui feront vingt-trois victimes et une cinquantaine de blessés. Le groupe à l’origine de ces attaques sera démantelé en 2002. Depuis, cinq autres groupes ont fait leur apparition dont la Conspiration des Cellules de feu qui affirme par ailleurs collaborer avec des anarchistes italiens et français. 


Thomas Iacobi, à ATHÈNES


Lundi 20 Mars 2017



Lu 794 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA