Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Début de l'extension du métro marseillais




FRANCE. Premier jalon de l’extension du réseau de transport collectif en site propre vers le nord, le prolongement du métro marseillais vers le boulevard du Capitaine Gèze (15e) entre dans une phase opérationnelle. Deux semaines après l’obtention du permis de construire, Karim Zeribi, président de la RTM (Régie des Transports Marseillais), et le président PS de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), Eugène Caselli ont donné le coup d’envoi du projet le 25 mars 2013.

Après la fin de la campagne de fouilles archéologiques, le chantier du nouveau terminus de la ligne 2 du métro devrait démarrer au second semestre 2013. Ce pôle d’échanges multimodal dessiné par Marc Barani sera aménagé 900 mètres plus au nord que l’actuel terminus de Bougainville (2e). Une vingtaine de mois de travaux seront nécessaires pour permettre aux rames de circuler sur les nouvelles voies aménagées sur l’emprise de la voie existante qui dessert l’actuel dépôt de la RTM (dépôt Zoccola).

Les bâtiments voisins ainsi que la passerelle routière seront démolis pour céder la place à une imposante station de transports collectifs étagée sur trois niveaux. Outre le nouveau terminus du métro, celle-ci accueillera, dès le printemps 2015, six lignes de bus urbains, deux lignes de bus à haut niveau de service (BHNS), deux lignes des cars interurbains et un parking relais de 630 places équipé d’une dizaine de bornes de recharge pour véhicules électriques... sans oublier un parc de 79 places pour les vélos et les motos.

Le volet écolo de l’opération sera renforcé par l’installation de 1 000 panneaux photovoltaïques sur les ombrières du dernier niveau du parking. Montant de la facture globale : 93,1 M€ TTC, financée par MPM (66%), le conseil général des Bouches-du-Rhône (21%), l’État (9%) et la Région (3%).

Un premier maillon

La future station Capitaine Gèze (photo DR)
La future station Capitaine Gèze (photo DR)

La RTM et MPM considèrent ce chantier comme une sorte de mise en bouche. « Il s’agit du premier acte fort d'une métamorphose de l'offre des transports dans le nord de la ville », souligne Karim Zeribi qui envisage « un prolongement dans plusieurs années vers l'hôpital Nord, distant de 5 kilomètres ».

Chargés de plancher sur le projet, des bureaux d’études rendront leurs conclusions en 2014. « 5 kilomètres de métro, c’est 750 millions... le tramway, c’est cinq fois moins », explique le président de la RTM. Pour Eugène Caselli, le débat est tranché : « compte tenu de la conjoncture, les collectivités n’ont plus les moyens de financer seules un métro », lance-t-il, rappelant que l’extension du métro vers les quartiers est, longue de 2,5 km, « a coûté 350 millions HT ». Aux yeux de l’élu, la réponse ne peut venir que « de l’État dans le cadre d’un véritable projet de Tcsp métropolitain ». Et de noter, avec envie que « l’État s’apprête à mettre 12 milliards pour financer les projets de transports du Grand Paris ». Le président de MPM sort sa règle de trois pour imaginer le montant du chèque auquel Marseille et son aire urbaine auraient droit : « Le Grand Paris, c’est plus de 10 millions d’habitants. La métropole marseillaise, c’est 1,8 million d’habitants. On mériterait 10% de la somme investie en Ile-de-France », assène-t-il.

Karim Zéribi, de son côté, milite en faveur d’un relèvement du versement transport, la taxe que verse les entreprises pour financer les projets de transports collectifs : « Aujourd’hui, le VT de MPM est au taquet, à hauteur de 2% ». Son assiette permet de récolter 128 M€, « soit à peine le montant de la subvention d’équilibre versée par MPM à la RTM », note, fataliste, Eugène Caselli. À cette aune, les 50 millions de dotations supplémentaires induites par la péréquation au sein de la future métropole paraissent bien dérisoires...


L’exemple lyonnais

Alors, quelle solution ? La taxe sur les bureaux mise en place en Ile-de-France qui devrait rapporter près de 600 M€ dans les caisses du Grand Paris ? L’idée mise en avant par Patrick Mennucci (élu socialiste) ne séduit guère. Elle relève même du chiffon rouge aux yeux des acteurs du monde économique.

Faute de solution miracle à court terme, Karim Zéribi se lamente en comparant la force de frappe du Sytral (le syndicat mixte qui gère les transports de l’agglomération lyonnaise) avec celle de la Cum : « Quand le Sytral investit chaque année 200 M€, Marseille se contente de 50 millions ». Bref, pas de quoi rêver au grand réseau métropolitain... Une frustration qui conduit le dirigeant de la RTM à regretter « les choix d’investissements pas toujours judicieux effectués dans le passé ». « On nous annonçait 20 000 passagers supplémentaires par jour pour l’extension du métro vers la Fourragère. On approche péniblement les 6 000 passagers », grince-t-il. « La situation aurait été différente si l’on avait fait le métro vers l’hôpital nord ou vers Saint-Loup », euphémise Eugène Caselli. « Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour savoir qu’il aurait mieux valu investir dans la desserte des quartiers nord, qui recense les trois lignes les plus fréquentées du réseau de la RTM », prolonge Karim Zéribi.

Dans ces conditions, n’est-il pas paradoxal de voir MPM s’apprêter à dépenser près de 42 millions pour prolonger le tramway vers Castellane ? Pour le patron de la RTM, la réponse est « oui », sans ambigüité. Mais répondant au nom de son voisin, il met cette décision sur le compte « de la gouvernance partagée de MPM ». Plus mesuré, Eugène Caselli reconnaît une vertu à ce projet très central : celui-ci constitue « le maillon indispensable du futur axe de Tcsp nord-sud. »





Jeudi 28 Mars 2013



Lu 7254 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF