Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

De la casse dans l’industrie du carrelage ibérique ?


Le triangle d’or de l’industrie du carrelage espagnol va t-il se fissurer ? Dans la province de Castellon (région de Valence), entre Alcora, Onda et Villeréal se produit 94% des « azulejos » ibériques.



De l'usine de Villaréal sortent chaque jour 60 000 m2 de carrelages.
De l'usine de Villaréal sortent chaque jour 60 000 m2 de carrelages.
ESPAGNE. Sur un périmètre de 30 km, l’industrie du carrelage concentre 34 000 emplois répartis en 250 entreprises pour 4,2 Mds€ de chiffre d’affaires. Parmi les enseignes réputées dans toute l’Europe figurent Zirconio, Tau Cerámica ou Porcelanosa

Ce dernier, un véritable géant de la céramique, emploie 5000 salariés pour une activité d’1 Md€. De son usine sortent quotidiennement 60 000 m2 de carrelages.

La séparation, il y a peu, de 500 de ses employés s’était effectuée dans la discrétion. Le secteur est connu pour ses rythmes cycliques et son recours important au travail temporaire. Mais quand la direction annonce qu’elle va temporairement arrêter la production et mettre en vacances le personnel correspondant entre Noël et jour de l’an, c’est par contre l’alerte.

Chute de l’activité du BTP

La mesure est certainement une conséquence de la chute de l’activité du BTP dans la péninsule ibérique. La direction de Porcelanosa préfère, elle, évoquer une surproduction et parler d’ajustement. Pourtant, le marché de la construction de logements neuf national absorbe 50% des facturations des entreprises de carrelage.

Sous l’effet de l’éclatement de la bulle immobilière, les ventes nationales de carrelage auraient chuté de 30%. Dans un milieu où le commercial a son importance, on a su rester discret et ne pas employer l’arme trop visible des plans sociaux. Mais selon les syndicats, près de la moitié des fabricants de carrelage de Castellon auraient procédé à des « régulations d’emplois » pas toujours régulières.

Pour l’instant, la céramique n’a pas encore craqué. La première réaction a été de repartir à la conquête des marchés extérieurs où les grandes marques sont déjà solidement positionnées. Elles ont réagi rapidement à l‘exportation. Mais il pourrait y avoir bientôt de la casse chez les entreprises plus modestes qui n’ont pas dépassé le périmètre national.


Robert Villena


Mercredi 19 Novembre 2008



Lu 5173 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise