Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

De l’eau pour Barcelone.


Tarragone et Marseille vont fournir Barcelone en eau douce pour pallier une sécheresse catastrophique. La facture sera salée.



La compagnie espagnole Aigues de Barcelona chargée de fournir en eau les 5,5 millions d’habitants de l’agglomération catalane, cherche à faire face à une sécheresse historique. Elle a signé avec le Port Autonome de Marseille
, la Société des Eaux de Marseille et la Société du Canal de Provence un contrat d’approvisionnement.
Quatre navires citernes vont effectuer de mai à août 40 rotations mensuelles. Deux autres bateaux feront de même depuis Tarragone, au Sud de Barcelone. Cela représente pour Barcelone un apport de 5 millions de m3, soit 6% de sa consommation. La facture s'élève à 66 millions d’euros.
Barcelone devrait connaître une situation tendue jusqu’à fin 2009, date de mise en service d’une usine de désalinisation et d’une canalisation reliant Tarragone (fleuve Ebre) à Barcelone
Cet aqueduc provoque une polémique avec la communauté autonome de l’Aragon, alimentée par l’Ebre. Son président exige que les travaux cessent, mais le gouvernement espagnol poursuit pour l’instant le chantier.
Déjà à la fin du XXeme siècle, un projet d’aqueduc entre le Rhône et Barcelone avait capoté devant les protestations des agriculteurs français.
La ville olympique n’a pas anticipé une pénurie due au réchauffement climatique, à une urbanisation galopante et à une agriculture gourmande en eau. En dépit des pluies diluviennes de ces derniers jours, les barrages ne sont qu’à 28 % de leur capacité. Ils étaient à peine à 20% de remplissage début mai et devraient très vite retrouver ce niveau qui empêche la fourniture d’une eau de qualité en raison des problèmes de vase et de pollution.
Ces contrats de trois mois ont donc toutes les chances d’être renouvelés, peut-être cet automne, plus sûrement l’été prochain, pour éviter des coupures dramatiques pour l’industrie touristique.
« L'arrivée d'un bateau chargé d'eau est l'image de l'échec absolu des administrations » affirme le secrétaire général de la Confédération du Commerce de Catalogne, Miguel Angel Fraille, jugeant « cette mesure alarmiste néfaste pour le prestige régional ».
Gérard Tur[[:// [


jean daluz


Lundi 19 Mai 2008


Lu 785 fois

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA












Suivez econostrum.info en direct sur Facebook









Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF