Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

DCNS emporte un contrat de 34 mrds€ avec la marine australienne




Le shortfin Barracuda de DCNS (photo DCNS)
Le shortfin Barracuda de DCNS (photo DCNS)
FRANCE / AUSTRALIE. En compétition avec l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) et un consortium japonais mené par Mitsubishi Heavy Industries, le groupe français DCNS (3,04 mrds€ de chiffre d'affaires et 12 953 salariés en 2015) emporte, mardi 26 avril 2016, l'appel d'offres pour la livraison des douze futurs sous-marins SEA 1000 de la marine australienne.

Ce contrat courant sur cinquante ans représente un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars australiens soit 34,5 mrds€. Il englobe les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

Selon Malcolm Turnbull, premier ministre australien, « la décision a été motivée par la capacité de DCNS à répondre à l’ensemble des exigences du gouvernement australien. Le Groupe a notamment su proposer des performances supérieures en matière de senseurs et de furtivité, ainsi que des capacités de projection et d’endurance similaires à celles des sous-marins de la classe Collins. Le gouvernement australien a également pris en considération le prix, le calendrier, l’exécution du programme, la maintenance et l’implication de l’industrie australienne. »

Les discussions sont désormais engagées entre le gouvernement australien et DCNS pour définir les caractéristiques de la prochaine génération de sous-marins océaniques australiens qui remplaceront progressivement les six engins actuels de classe Collins. Le groupe français propose une version à propulsion classique de son Shortfin Barracuda  (voir photo) fonctionnant à l'électricité et au diesel. D'une taille de quatre-vingt dix sept mètres de long pour 4 000 tonnes, le sous-marin français peut embarquer jusqu'à soixante membres d'équipage.

Les nouveaux sous-marins seront opérationnels en 2027.

La construction des sous-marins s'effectuera à Adelaïde en Australie. "Ce nouveau succès sera créateur d'emplois et de développement en France comme en Australie" a tenu à préciser l'Élysée dans un communiqué. 4 000 salariés en France seront mobilisés pendant six ans chez DCNS et ses deux cents sous-traitants.




Mardi 26 Avril 2016



Lu 1285 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise