Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Coup de frein à la biomasse pour la centrale thermique de Gardanne


BOUCHES-DU-RHÔNE. La centrale thermique de Gardanne ne peut plus poursuivre ses tests d'exploitation en biomasse. Le tribunal administratif de Marseille juge l'impact sur l'environnement trop important.



Le bois permet d'alimenter en biomasse la centrale thermique de Gardanne (photo : M.Neumuller)
Le bois permet d'alimenter en biomasse la centrale thermique de Gardanne (photo : M.Neumuller)
BOUCHES-DU-RHÔNE. Le tribunal administratif de Marseille annule, jeudi 8 juin 2017, l'autorisation d'exploitation de la biomasse par la centrale thermique de Gardanne, située à Meyreuil près de Marseille.

Saisie par plusieurs associations (France Nature Environnement, Convergence écologique des Bouches du Rhône, Les Amis de la terre), les parcs régionaux du Verdon et du Luberon et deux communautés de communes des Alpes-de-Haute-Provence, la justice juge "insuffisant l'étude d'impact" en raison des importants prélèvements en bois nécessaires. Elle annule donc l'arrêté préfectoral d'autorisation d'exploitation accordé le 29 novembre 2012 à Eon (devenu Uniper France Power) en vertu de la législation sur les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE).

A terme, l'usine engloutirait 35% du gisement forestier disponible dans un rayon de 250 kilomètres autour de la centrale. Elle devrait en effet consommer 850 000 tonnes de bois régional, mais aussi espagnol, chaque année pour, à terme, fournir 6% de la production d'électricité de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

S'appuyant sur les objectifs du "Grenelle de l'environnement" de porter la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation d'énergie finale en France d'ici à 2020, la centrale thermique de Gardanne (qui fonctionne aussi au charbon) s'est lancée dans la biomasse sur sa tranche 4. Après un investissement de 250 M€, elle est aujourd'hui la plus importante unité de production d'électricité à partir de biomasse en France avec une puissance de 150 mégawatts. La centrale se trouve en phase de test pour la biomasse depuis le début de l'année 2016.
 

Renaud Muselier menace les parcs régionaux

Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, se dit dans un communiqué "effaré par cette décision qui met en péril tout un pan de l'industrie économique régionale. Ce sont plus de 400 emplois à terme sur notre territoire qui sont ainsi menacés, un investissement de 300 M€ qui est remis en cause et les 65 M€ du plan d'approvisionnement qui échapperaient à nos entreprises régionales."  L'édile se fait même menaçant : "... parmi les requérants qui ont porté plainte contre l'Etat en 2015, figurent trois structures financées par la Région. il va de soi que nous ne pourrions pas continuer à accompagner des structures qui prendraient une position contraire à celle de la Région sur un projet d'une telle importance pour notre avenir collectif.



Lire l'arrêté complet du tribunal administratif de Marseille

1307619_anon_compl.pdf 1307619.anon_compl.pdf  (86.79 Ko)





Jeudi 8 Juin 2017



Lu 1881 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 21 Juin 2017 - 16:33 Paca dispose de 120 000 emplois liés à la mer €


Commentaires

1.Posté par JMS le 09/06/2017 08:51
Et voilà à nouveau le chantage à l'emploi ! La préservation de l'environnement est un acte citoyen pour nos enfants et les générations futures. Arrêtez de regarder midi à votre porte! La mise en garde de M. Muselier est aussi valable pour lui car s'il est aujourd'hui président de la Région c'est aussi grâce aux votes des écolos en faveur de M. Estrosi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.











RÉflexions

Réflexion

Arabie saoudite
vs Qatar : Vers l'escalade ou l'apaisement ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA