Econostrum

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Costa Pacifica prévoit d’appareiller après réparation




Le Costa Pacifica qui a heurté un duc d'albe durant sa manoeuvre d'accostage, ce matin le 11 décembre 2012, pourrait reprendre la mer dès ce soir. (Photo NBC)
Le Costa Pacifica qui a heurté un duc d'albe durant sa manoeuvre d'accostage, ce matin le 11 décembre 2012, pourrait reprendre la mer dès ce soir. (Photo NBC)
FRANCE. Le Costa Pacifica qui a été drossé contre un duc d’albe alors qu’il effectuait sa manœuvre d’accostage dans le port de Marseille, le 11 décembre 2012 au matin, devrait appareiller dans la soirée. Quelques heures après l’accident, des techniciens ont été dépêchés sur place, au poste 181 au Marseille Provence Cruise Center, pour colmater la brèche longue de près de huit mètres en soudant des plaques en acier.

Selon la compagnie Costa Croisières, interrogée sur les circonstances de cet accident,  les fortes rafales de vent qui soufflent dans les bassins du port sont à l’origine de l’avarie. « Aujourd'hui, vers 8 heures, pendant la manœuvre d'accostage dans le port de Marseille, le Costa Pacifica est entré en contact avec une bouée portuaire en raison de fortes rafales de vent, provoquant une entaille dans la coque de quelques mètres sur le côté tribord du navire au-dessus du niveau de la mer », a précisé la compagnie précisant qu’aucun passager ni membre d'équipage n'a été blessé.

« Il est prévu que le navire poursuive sa croisière selon le programme établi », ajoute la compagnie qui tente de redorer son image depuis le naufrage du Concordia en janvier 2012 qui avait coûté la vie à 32 personnes.

Cet accident vient ranimer le débat sur l’opportunité d’élargir la passe Nord. Ce projet d’un coût de 35 M€ permettait l’accostage des paquebots de grande capacité (plus de 290 m)  y compris lorsque le mistral souffle à 25 nœuds.  Généralement, en cas de vent violent à Marseille, les compagnies de croisières, y compris Costa, ont pris pour habitude de dérouter leurs paquebots vers Toulon.  

Lire aussi : Accident du Costa Pacifica dans le port de Marseille

Les croisiéristes du Costa Pacifica, interrogés à la sortie du MPCT, "n'ont rien vu rien entendu" lors de la manoeuvre. (Photo NBC)
Les croisiéristes du Costa Pacifica, interrogés à la sortie du MPCT, "n'ont rien vu rien entendu" lors de la manoeuvre. (Photo NBC)



Nathalie Bureau du Colombier


Mardi 11 Décembre 2012



Lu 15726 fois


Commentaires

1.Posté par symbad le 12/12/2012 08:37
Ce n'est pas la passe nord qu'il faut élargir, mais la prise obligatoire de remorqueurs.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

2.Posté par jo le 12/12/2012 09:46
Pourrait-on avoir les dernières infos sur le départ ou non du paquebot. Merci.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

3.Posté par Roche Nicole le 12/12/2012 16:07
J'étais sur ce bateau en octobre, magnifique bateau avec personnel qualifié, agréable et compétent ... Hélas les rafales de vent sont des phénomènes météorologiques imprévisibles et cela aurait pu arriver à n'importe quel autre bateau ... J'étais aussi sur son frère jumeau en 2008 Le Concordia tout aussi magnifique....COSTA est une compagnie sérieuse et je tenais à le rappeler....Vous pouvez continuez à voyager avec eux sans hésitation... Une fan des croisières COSTA et des croisières en général.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

4.Posté par Bureau du Colombier le 12/12/2012 18:01
Le Costa Pacifica a effectivement appareillé à 9h40 ce matin, mercredi 12 décembre 2012 depuis Marseille à destination de Barcelone après avoir obtenu les autorisations de la société de classification et du Centre de sécurité des navires.
"Le Costa Pacifica effectue sa croisière selon l'itinéraire prévu et fera escale aujourd'hui à Barcelone avec un horaire amendé. La suite de son programme initial est ensuite maintenue", a précisé la compagnie. Il est attendu à 18h30 à Barcelone.

La question sur l'obligation de prendre des remorqueurs mérite en effet d'être posée mais les compagnies de croisières invoquent la manoeuvrabilité de leurs bateaux pour se passer de ce service portuaire. Service qui a un coût faut il le rappeler...

5.Posté par salsa le 14/12/2012 18:10
J'étais sur le Pacifica mardi lorsqu'il est arrivé à Marseille et j'apprends aujourd'hui au travail cet incident, je n'ai rien ressenti ni ne me suis rendue compte de rien.
Ce bateau est superbe et je l'ai vu manoeuvrer dans plusieurs ports, et j'ai été étonnée de voir comment les hommes le manoeuvrent, s'approchent si près du bord quand on sait le tonnage que ce bateau représente.

Je peux dire leur dire chapeau, ce sont des pros, la compagnie est sérieuse et malgré tout ce qu'il s'est passé en janvier, je n'ai eu aucune crainte durant le trajet, pourtant certaines nuits la mer était agitée.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

6.Posté par Binder,Monika le 16/12/2012 12:34
ich bin auf dem Schiff gewesen während des Unfalles.Durch das verzögerte Auslaufen der Pacifica haben wir unseren Flug in Barcelona verpaßt.Wir wurden in ein Hotel zur Übernachtung gebracht und am nächsten Morgen nach Hause geflogen.Außerdem gab es eine Entschädigung von 150.- Euro für die entstandenen Unannehmlichkeiten.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

7.Posté par sandrilou le 18/12/2012 23:59
J'ai embarqué sur le Pacifica le mardi 11 décembre, je dois dire que l'on a rien remarqué à l'embarquement. On a été mis au courant de l'accident par les hauts parleurs sur le bateau, et on nous a tenu informé de l'évolution de la situation au fur et à mesure.Je tiens à souligner le professionnalisme des employés qui nous ont rassuré et ne nous ont rien caché de la situation. C'était pour moi une première croisière et je suis bien décidée à renouveler l'expérience.

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

8.Posté par CHETAFI-MIRA le 11/01/2013 11:33
Je me trouvais avec mon fils sur le PACIFICA ce jour, nous n'avons rien ressenti et nous étions même étonnés lorsque cela a été annoncé.
La compagnie COSTA a fait à tous les passagers un avoir de: 75 euros. Pour un problème climatique cela revient très cher à cette compagnie, très correcte,c'est mon second voyage sur le PACIFICA je suis très enchantée ainsi que les miens.
J'ai fais plusieurs croisières avec COSTA c'est excellent++++++++++++++++++++
Dés le mois de mars je repars avec COSTA.
BONNE CHANCE COSTA

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertLes questions non réglées de la négociation du Caire
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
La négociation laborieusement engagée au début du mois, au Caire, entre Israéliens et Palestiniens est dramatiquement bloquée.
 

avis d'expertIrak : l'État islamique pourrait bien changer la face du Moyen-Orient…mais pas comme nous le croyons…
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Actuellement, dans le nord et l'ouest de l'Irak, a surgi un nouveau péril : l'État islamique (EI), le Daech, en arabe, d'Abou Bakr al-Baghdadi, connu à présent sous le nom du calife Ibrahim.

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL'économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d'acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d'Algériens.

Autres avis d'experts