partager partager

Compteurs communicants pour consommation maîtrisée…


Avec le radio-relevé des compteurs d’eau, le client dispose d’outils innovants pour maîtriser davantage sa consommation : consultation des volumes journaliers, alertes fuites, … autant de nouvelles fonctionnalités proposées par la Société des Eaux de Marseille. Et des économies d’eau en sont attendues. « Un bel outil de développement durable » résume le directeur de l’Innovation à la SEM.



Des emplois plutôt pour les installer et informer les clients que pour les relever (photo SEM)
Des emplois plutôt pour les installer et informer les clients que pour les relever (photo SEM)

Bientôt le temps où le client devait accueillir l’agent de la société des eaux pour relever son compteur intérieur sera révolu. Le radio-relevé n’attend qu’une transmission GSM de qualité pour, localement, qu’Internet prenne le relais. « Le personnel, qui ne diminuera pas pour autant, pourra se concentrer sur la relation clients,et les nouveaux services proposés  qui répondent à un vrai besoin de prise en main de sa consommation  » souligne Lionel Ercolei, le directeur de l’Innovation de la Société des Eaux de Marseille.

Techniquement, le système fonctionne sur la relation entre quatre éléments : une tête émettrice et un module radio sur le compteur d’eau du client, un « répéteur » placé en hauteur, par exemple sur un poteau d’éclairage public, qui récupère les données d’une quinzaine de compteurs proches, et un « concentrateur », qui joue un rôle similaire mais à plus grande échelle, en collectant les données de centaines de compteurs. L’ensemble est rapatrié automatiquement vers un terminal d’ordinateur et permet ainsi aux opérateurs de disposer d’un outil d’alerte, de statistique et d’aide à la décision à un niveau de précision et de réactivité inconcevable voici quelques années.

« Nous avons testé et fait évoluer ce système en Provence depuis 2004, et rien ne s’oppose à ce qu’il puisse être utilisé au Sud de la Méditerranée ; il suffit de disposer d’accès internet de qualité, et d’adapter le système aux besoins  des collectivités, bien entendu » ajoute M. Ercolei.

 


Une information continue sur la consommation de chacun

 A fin 2010, le parc de compteurs radio-relevés additionne 27 800 unités et représente environ 10% du parc de compteurs SEM. La  ville de Simiane, entre Aix-en-Provence et Marseille, en a été dotée en 2009, et la commune de Bandol en sera totalement équipée début 2011.

La récupération automatique des index horaires de consommations a permis à la Société des Eaux de Marseille de progresser dans sa politique de développement durable. Ainsi, aujourd’hui un client  peut être immédiatement informé des anomalies de consommations (fuites notamment)  et éviter à la fois un gaspillage de la ressource et une facture d’eau excessive.

« Nous pouvons développer avec ces compteurs une gamme d’alertes de consommations, d’autant plus utiles que la ressource est rare » complète M. Ercolei. D’expérience, « nous savons que l’accès à plus  de mesures, améliore la maîtrise des consommations et la gestion des réseaux ». Et les compteurs ‘nouvelle génération’ offrent une multitude  d’informations de mesures.  

Et si, souvent, l’automatisation se conjugue avec les compressions de personnel, en la matière on s’attend plutôt à une évolution vers de nouveaux métiers de déploiement et de maintenance de ces systèmes automatisés. « Avec les alertes consommations, surtout avec la facilité de communication qu’implique  Internet, nous savons que nous serons également de plus en plus sollicités par nos clients, qu’ils soient individuels ou qu’il s’agisse de collectivités. Le relevé automatique va transformer certains  emplois vers des fonctions d’expertise réseau, de recherche de fuites, mais également de conseil et d’informations aux clients."

Une récupération de données sans contacts et une gestion télématique (Photo SEM)
Une récupération de données sans contacts et une gestion télématique (Photo SEM)


Vendredi 10 Décembre 2010




Lu 3908 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 16 Décembre 2014 - 09:42 TGV versus avion : test grandeur réelle

Read in your language











RÉflexion

Réflexion

Accélérer la transition économique des PSEM par la coproduction


avis d'expert

Miguel Angel Moratinos, ancien ministre espagnol des Affaires Étrangères, co-président du Comité d'Orientation Politique de l'Ipemed

+ de réflexions

 



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA











Notre sélection de livres

+ de livres







Biblionostrum

Téléchargez les rapports rédigés
par les acteurs économiques et institutionnels sur des problématiques méditerranéennes.


Suivez econostrum.info en direct sur Facebook




DonnÉes macro-Économiques

Fiches regroupant des données sur les pays circumméditerranéens.



Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
BEI      AeroportMP
PlanBleu      ProvencePromotion     Femise
Ville de Marseille      EDF
OCEMO          Anima
Euromediterranee  Air France