Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Chinois et Marocains vont construire la plus haute tour d'Afrique à Rabat




La tour de Rabat sera, avec ses 250 mètres de hauteur, le plus grand gratte-ciel du continent africain (photo : CRCC)
La tour de Rabat sera, avec ses 250 mètres de hauteur, le plus grand gratte-ciel du continent africain (photo : CRCC)
MAROC / CHINE. China Railway Construction Corp (CRCC) et Travaux Généraux de Construction de Casablanca (TGCC) emportent l'appel d'offres pour construire la plus haute tour d'Afrique à Rabat. Les deux partenaires vont créer une coentreprise (60% CRCC et 40% pour TGCC).

D'une hauteur de 250 mètres et d'un coût de 375 M$, ce gratte-ciel de quarante-cinq étages (86 000 m²) accueillera des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux sur les douze premiers niveaux, cinquante-cinq appartements sur quatorze étages, un hôtel de luxe, et des logements de très haut standing sur les quatre derniers étages. L'ensemble sera complété par un auditorium de 350 places. Un tiers de la surface de l'édifice bénéficiera de panneaux photovoltaïques permettant de satisfaire les besoins en électricité de la tour.

Conçu par les architectes espagnol Rafael De La Hoz et marocain Hakim Benjelloun, et financée par la BMCE (Banque marocaine du commerce extérieur), le gratte-ciel "poussera" dans la vallée de Bouregreg, coeur d'un projet d'aménagement lancé en 2014 et baptisé "Rabat, ville lumière, capitale culturelle du Maroc".




Mercredi 24 Mai 2017



Lu 6456 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Crise du Qatar :
Et si les véritables raisons étaient ailleurs ?


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA