Econostrum
pub

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Ce que les entreprises méditerranéennes attendent de l’UpM


FRANCE / MÉDITERRANÉE. Réunis dans le cade des 6emes rendez-vous économiques de la Méditerranée, des chefs d'entreprises, tous spécialisés dans le développement durable font par de leurs attentes face à l’UpM.



Deux entrepreneurs méditerranéens à la tribune. (photo : CG)
Deux entrepreneurs méditerranéens à la tribune. (photo : CG)
FRANCE / MÉDITERRANÉE. « Vous réfléchissez trop, assène Steve Lewis. Nous, nous agissons et obtenons des résultats ! » Le Pdg de Living PlanIT fait partie des chefs d’entreprises invités dans le cadre des 6èmes rendez-vous économiques de la Méditerranée à Marseille pour présenter des réalisations concrètes et porteuses d’avenir.

De fait, il est clair à travers le panel choisi que les plus grands espoirs reposent sur le développement durable. Ainsi, Steve Lewis propose un modèle de développement urbain harmonieux, respectueux de l’environnement et du cadre de vie, proposant des services de qualité et de haut niveau. Le tout, sans rien demander aux autorités publiques, mais en multipliant les partenariats d’entreprises internationales. Le gouvernement portugais lui a confié en guise de laboratoire international la ville de Paredes. La livraison de cette ville du futur, qui fait l’objet de l’attention des experts internationaux, est attendue en 2013.

Que peut apporter l’Union pour la Méditerranée (UpM) à ce type d’initiatives ? « Une vision cohérente qui permet de structurer les projets, tout en continuant à transformer les institutions et à ouvrir les marchés pour développer les économies d’échelle et le libre-échange », affirme Jean-Louis Reiffers.
Le président du Forum euroméditerranéen des instituts de sciences économiques (FEMISE ) approuve la mise en œuvre de projets, mais croît bon d’éclaircir au préalable les conditions de l’évaluation et de la rationalisation des financements et des partenariats méditerranéens.

Bonnes pratiques

Hicham Boutznari n’attend pas d’aides de l’UpM pour développer son entreprise. A la tête de BTZ Energy, une société spécialisée dans le chauffage, l’éclairage et le pompage, le Marocain regrette de ne pas bénéficier de l’expérience des sociétés européennes pour avancer plus vite : « Les petits entrepreneurs n’ont pas toujours le temps ou les moyens de participer aux salons qui leur permettraient de suivre les avancées technologiques, regrette-t-il. De plus, la formation n’est pas au point : je forme moi-même le personnel que j’emploie ! » Le transfert de bonnes pratiques et la formation, deux domaines dans lesquels Hicham Boutznari souhaiterait voir l’UpM plus active.

Nicolas Remy-Hurst a déjà obtenu, lui, ce qu’il attendait de l’UpM : son projet de captage d’eau douce en milieu marin a été labellisé par l’institution. « Avant la labellisation, nous n’étions pas pris au sérieux. Désormais, les choses sont plus faciles ». Le fondateur de Beterson Water a déjà mis en œuvre son projet aux abords d’une île grecque, mais il recherche activement des partenaires financiers, assurant que le captage est la meilleure solution aux problèmes d’eau en Méditerranée. 
 
Dans une union méditerranéenne freinée par les problèmes politiques, les entrepreneurs ont ainsi fait entendre la voix de leurs projets.

Article réalisé en partenariat avec la BEI


Lire aussi :

Ipemed plaide pour un soutien des entreprises au rapprochement euro-méditerranéen
De nouvelles pistes de travail pour le développement de la Méditerranée
 


Caroline Garcia


Lundi 6 Décembre 2010



Lu 3804 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >

Vendredi 15 Novembre 2013 - 09:05 La jeunesse marocaine au microscope de l'Ocemo

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertTurquie : les risques assumés de l’option kurde
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
L’accélération brutale de la crise au Proche Orient avec l’exportation du conflit syrien en Irak, a deux conséquences pour la Turquie...

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL’économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d’acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d’Algériens.

avis d'expertLa diaspora maghrébine : un potentiel économique à exploiter pour favoriser le développement économique de la région méditerranéenne
 
Amal Chevreau, responsable du pôle Etudes d'Ipemed
La circulation des personnes constitue la quatrième dimension de la mondialisation, aux côtés de celle des marchandises, des flux financiers et de l'information...
 

Autres avis d'experts