Econostrum

Read in your language
Facebook
Twitter
Google+
Rss
en.econostrum.info
Econostrum le blog
Mobile


            partager partager

Catherine Ashton octroie 157 M€ pour la relance de l'économie tunisienne




Béji Caïd Essebsi, Premier ministre tunisien, à droite, et Catherine Ashton prête à aider le gouvernement transitoire (photo Europa Service)
Béji Caïd Essebsi, Premier ministre tunisien, à droite, et Catherine Ashton prête à aider le gouvernement transitoire (photo Europa Service)
TUNISIE. Le chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, la présidente de la Confédération suisse Micheline Calmy-Rey et le vice-président de la Banque Mondiale (BM) Janamitra Devan ont ouvert, à Tunis, la première réunion de la task force Tunisie-Union européenne, mercredi 28 septembre 2011.

Béji Caïd Essebsi, premier ministre du gouvernement de transition, coprésidait la réunion. De plus, des représentants du secteur privé tunisien et européen ont apporté leurs compétences sur les opportunités à saisir pour promouvoir l'investissement tunisien.

"Je suis ravie de dire que la première réunion de la Task Force UE-Tunisie a été un grand succès. Une Tunisie Nouvelle se dessine, ouverte, dynamique, prospère et démocratique. C’est un exemple pour toute la région" a déclaré en clôture Catherine Ashton.

Cette réunion s'est soldée par le don de 157 M€ (300 millions de dinars tunisiens) destinés à la relance de l'économie du pays et des déclarations visant à soutenir la Tunisie dans sa transition démocratique.

Des dons pour "un seul mot d'ordre : l'emploi"

La task force Tunisie-Union européenne accorde 175 M€ à la Tunisie (photo Europa Service)
La task force Tunisie-Union européenne accorde 175 M€ à la Tunisie (photo Europa Service)
Deux accords se démarquent, un premier don porte essentiellement sur le programme d’appui à la relance qui vise à accélérer le retour à la croissance, grâce à un appui de 100 M€ (194 millions de dinars tunisiens).

La seconde enveloppe de 57 M€ (110 millions de dinars tunisiens) concerne un programme d’appui aux politiques publiques de gestion des ressources en eau pour le développement rural et agricole.

Catherine Ashton aiguille le gouvernement sur les mesures à privilégier. Selon elle, "un seul mot d'ordre, c'est l'emploi" dévoilant la mise en place d'un workshop en novembre 2011, composé d'experts de la BM, des États membres de l'UE et d'autres pays donateurs pour encourager le retour de l'investissement en Tunisie et impulser la création d'emplois.

La chef de la diplomatie européenne a réaffirmé le soutien de l'UE au processus démocratique en cours pour "une nouvelle Tunisie libre et prospère". La task force s'engage, en outre, à tout mettre en oeuvre pour faciliter la restitution des avoirs pillés par l'ancien président Zine El-Abidine Ben Ali et ses proches.

Cette visite intervient à moins d'un mois des élections d'une assemblée constituante prévue le 23 octobre 2011 en Tunisie. 150 observateurs déployés par l'UE suivront les étapes du processus électoral.




Jeudi 29 Septembre 2011



Lu 1283 fois


Articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


réflexion
 
avis d'expertLes questions non réglées de la négociation du Caire
 
Michel Roche, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
La négociation laborieusement engagée au début du mois, au Caire, entre Israéliens et Palestiniens est dramatiquement bloquée.
 

avis d'expertIrak : l'État islamique pourrait bien changer la face du Moyen-Orient…mais pas comme nous le croyons…
 
Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Actuellement, dans le nord et l'ouest de l'Irak, a surgi un nouveau péril : l'État islamique (EI), le Daech, en arabe, d'Abou Bakr al-Baghdadi, connu à présent sous le nom du calife Ibrahim.

avis d'expertPour un renouveau de la santé en Méditerranée. Le cas du médicament.
 
Macarena Nuño, chef de projet prospective et capital humain à l'Ipemed
Depuis les printemps arabes, les populations des pays méditerranéens expriment avec force une demande croissante pour un meilleur accès aux soins de qualité, à moindre coût.

avis d'expertL'économie algérienne en 2014 : sur la route de la pauvreté
 
Guillaume Almeras, Consultant indépendant, associé au groupe d'analyse JFC Conseil
Dans un pays où les aides publiques sont assez généreuses pour être régulièrement soupçonnées d'acheter la paix sociale, ce titre surprendra sans doute nombre d'Algériens.

Autres avis d'experts