Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

CMA CGM veut faire naviguer ses futurs porte-conteneurs au GNL




La CMA CGM veut donner du gaz à ces bâteaux (photo : NBC)
La CMA CGM veut donner du gaz à ces bâteaux (photo : NBC)
BOUCHES-DU-RHÔNE. Le groupe CMA CGM (15,7 mrds$ - 14,31 mrds€ - de chiffre d'affaires et 29 000 salariés en 2015) annonce la signature, mercredi 19 octobre 2016 à Marseille, d'un premier accord de coopération avec Engie (69,9 mrds€ de chiffre d'affaires et 154 950 salariés en 2015). Ce contrat va permettre au troisième armateur mondial d'étudier la possibilité de remplacer le fioul lourd par du gaz naturel liquéfié (GNL) pour propulser ses futurs porte-conteneurs.

Depuis 2011, CMA CGM s'engage dans deux programmes de recherche pour concevoir des bateaux fonctionnant au GNL.  Le premier, mené avec CMA Ships sa filiale, concerne la mise au point d'une porte-conteneurs "Dual Fuel" capable d'utiliser au choix le GNL ou le Fioul. Le second, projet baptisé PERFECt (en partenariat avec DNV GL, GTT, ABB, Caterpillar et OMT), envisage un porte-conteneurs n'utilisant que du GNL et s'appuyant sur des turbines à gaz et à vapeur.

L'armateur marseillais s'associe désormais avec Engie, pionnier dans le développement du GNL carburant maritime. " Le gaz naturel liquéfié présente de nombreux avantages sur le plan environnemental. C’est sans doute le combustible de l’avenir du transport maritime, qui viendra au cours des prochaines décennies se substituer progressivement au fioul. CMA CGM souhaite être pionnier en la matière et l’accord avec Engie nous permet de franchir une étape de plus " souligne Farid Salem, directeur général délégué du groupe CMA CGM.

Le porte-conteneurs de demain fonctionnera sans fioul (maquette : CMA CGM)
Le porte-conteneurs de demain fonctionnera sans fioul (maquette : CMA CGM)
En septembre 2016, l'Association française du gaz (AFG) préconisait dans un rapport l'utilisation du GNL comme carburant marin et fluvial. Selon ce texte, des besoins en GNL carburant apparaissent dès 2020 pour les ports maritimes et dès 2025 pour les ports intérieurs.

L'association voit dans le GNL "le plus propre des carburants marins ou fluviaux existants. Il permet d'éliminer la quasi-totalité des SOx (oxydes de soufre) et des particules fines, de réduire de 85 à 90% les NOx (oxydes d'azote) et de réduire jusqu'à - 25% les émissions de CO2".

Le GNL pourrait occuper, à l'horizon 2030, entre 20 et 70% du marché actuel des soutes en France.




Mercredi 19 Octobre 2016



Lu 1120 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.











RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA