Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

CIS s’implante en Libye et accélère en Algérie


La société marseillaise de gestion de bases-vies en milieu hostile vient de créer une filiale en Libye. Sa filiale Cieptal en Algérie qui a enregistré une croissance de 15% veut poursuivre son développement dans ce pays. Le groupe a réalisé en 2009 un chiffre d’affaires de 159,6M€ (+5%) et un résultat net de 6,8M€ (-14,8%).



Régis Arnoux, le patron fondateur de CIS, qui réalise l'intégralité de son activité hors de France (photo CIS)
Régis Arnoux, le patron fondateur de CIS, qui réalise l'intégralité de son activité hors de France (photo CIS)
FRANCE / ALGERIE / LIBYE. CIS attaque le marché libyen. Il vient de créer dans ce pays une filiale avec un associé local, selon les règles du pays. « Nous engageons des actions fortes en Libye pour nous développer dans ce pays de façon accélérée, dans les secteurs du gaz, du pétrole et des opérations d’infrastructures », explique Régis Arnoux, le président de l’entreprise française de gestion de bases-vie en milieu hostile. CIS a déjà une petite activité d’assistance technique auprès du groupe Vinci en Libye.

En Algérie, Cieptal, sa plus grosse filiale avec 3000 collaborateurs essentiellement dans la zone de Hassi Messaoud, a enregistré une bonne croissance en 2009 avec un chiffre d’affaires de 51 M€ (+15%), représentant 32% de son activité.

« Nous avons continué à nous développer dans le pétrole et le gaz et nous maintenons un niveau de rentabilité stable et de bonne qualité depuis de nombreuses années », ajoute le président.

Ce dernier estime les perspectives de développement élevées dans ce pays compte tenu de projets à Alger, dans des zones périphériques de développement dans les secteurs du gaz et du pétrole et pour accompagner des grosses opérations de construction d’infrastructures.

Doublement du carnet de commandes

En 2009, CIS a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 159,6 M€, en hausse de 5% (+10% à taux de change constant), tiré en partie par la filiale algérienne mais également par des développements au Brésil, en Nouvelle Calédonie et au Tchad, par le démarrage d’activité en Erythrée, Guinée Conakry et République Centrafricaine.

Le résultat net accuse en revanche un recul de 14,8%, à 6,8 M€. La crise a incité certains clients à demander des baisses de tarifs. Des pertes ont été enregistrées au Yemen et des restructurations ont été menées au Brésil et au Kazakhstan.

Les perspectives demeurent "porteuses" même si les effets de la crise se font encore sentir en 2010, estime Régis Arnoux.

Au 31 mars 2010, CIS compte plus de 200 M$ de nouvelles prises de commandes et de renouvellements de contrats, contre 103 M$ (77M€) au 31 mars 2009.

L’entreprise vient notamment de renouveler un contrat majeur au Tchad avec le groupe pétrolier Exxon pour 140 M$ (105M€) sur 7 ans et poursuit également son développement dans les domaines minier et pétrolier avec de nouveaux contrats signés au Kazakhstan, en Bolivie, au Brésil et en Algérie.

Régis Arnoux prévoit donc une nouvelle croissance de son activité sur l’exercice 2010 et maintient son objectif d'un chiffre d'affaires de 200 M€ en 2011.

Lire aussi :

CIS ne connaît pas la crise


Aliette de Broqua


Jeudi 29 Avril 2010



Lu 3793 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:50 L'Algérie dans le doute €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

Pendant ce temps, la guerre du pétrole ne faiblit pas...


avis d'expert

Par Guillaume Almeras, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise