Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bruxelles s’attaque à Fiat et à la concession d'une autoroute italienne




L'Europe s'attaque à l'Italie. (photo CG)
L'Europe s'attaque à l'Italie. (photo CG)
ITALIE. La Commission européenne semble avoir réservé sa journée du mercredi 17 mai 2017 aux affaires italiennes. L’institution lance deux actions en justice à l’encontre de l’Italie.

Tout d’abord, une procédure d’infraction dans l’enquête sur le constructeur automobile Fiat-Chrysler débute. 
 
La Commission européenne accuse l’Etat italien d’avoir ignoré l’installation d’un système frauduleux permettant à Fiat-Chrysler (111 mrds€ de chiffre d’affaires en 2016) de manipuler les émissions polluantes de certaines voitures diesels de la marque. 
 
L’Italie devait ouvrir une enquête, courant 2016, pour déterminer si le constructeur italo-américain se trouvait en règle. En février 2017, Graziano Delrio, ministre italien des Transports, avait assuré que des tests supplémentaires, réalisés sur plusieurs modèles de voitures, n’avaient pas révélé la présence de logiciel frauduleux. La Commission européenne redoute une nouvelle affaire « Volkswagen ». 
 
En décembre 2016, l’Union Européenne (UE) a ouvert des procédures contre sept pays, dont l’Allemagne et l’Espagne. L’institution leur reproche de ne pas avoir sanctionné les constructeurs automobiles ne respectant pas les règles en terme d’émissions polluantes.

L'Italie épinglée sur une concession d'autoroute

La Commission européenne a ensuite saisi la Cour de justice européenne d’un recours contre l’Italie en vertu des règles de l’UE sur les marchés publics. « L’Etat a enfreint le droit de l’Union en accordant une prorogation d’une concession autoroutière, sans appel d’offres préalable » selon l’institution. 
 
Les autorités italiennes ont concédé une prorogation de dix-huit ans du contrat de construction et de la gestion de l’autoroute A12 Civitavecchia-Livourne à la « Societa Autostrada Tirrenica ». Le contrat a été signé sans procédure de mise en concurrence. Ceci s'avère contraire aux règles de l’Union Européenne sur les marchés publics. Elles « garantissent à tous les opérateurs économiques une chance équitable de participer à un appel d’offres et de remporter un marché ».


Ludivine Tur


Mercredi 17 Mai 2017



Lu 2121 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 19 Juin 2017 - 11:18 Europcar acquiert Goldcar

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Quatre chantiers pour la renaissance de l’Europe


avis d'expert

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe d'analyse JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA