Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bouteflika annonce des réformes politiques


ALGERIE. Des réformes politiques seront prochainement engagées par les autorités algériennes a annoncé le président Bouteflika dans un discours à la nation. Elles concernent la révision de la constitution, du procesus électoral, la constitution des partis politiques et des associations... Le chef de l’Etat a par ailleurs affirmé que la nouvelle loi sur l'information inclurait la dépénalisation du délit de presse.



Bouteflika annonce la révision de la constitution(photo DR)
Bouteflika annonce la révision de la constitution(photo DR)
ALGERIE. Le président Abdelaziz Bouteflika a prononcé le 15 avril 2011 un discours télévisé très attendu du fait du contexte international marqué par le vent de révolte qui submerge le monde arabe, mais aussi par le développement sans précédent, en Algérie même, d’un mouvement de contestation sociale.

C’est un président affaibli physiquement qui s’est adressé à la nation. Bouteflika a commencé par rappeler le contexte de guerre civile dans lequel il est arrivé au pouvoir et la nécessité, à l’époque, de rétablir la paix puis la réconciliation entre Algériens.

Considérant que ces objectifs politiques avaient été atteints, il a expliqué que l’étape suivante consistait à « dépasser les séquelles de la destruction et à rattraper les retards accumulés ».

L’accent fut alors mis, selon Bouteflika, sur le développement «d’infrastructures de base et d’équipements socio-économiques» : routes et autoroutes, logements…

Le président considère que les deux programmes réalisés lors de ses deux premiers mandats et le troisième en cours ont permis à l’Algérie de résorber le chômage et de renouer «avec ses principes de justice sociale et de solidarité nationale»… Le tout sur fond de remboursement anticipé de la dette extérieure.

Les trois constantes de la diplomatie algérienne

Abordant la situation actuelle dans le monde arabe, Bouteflika a souligné que «l’Algérie réaffirme son attachement à la souveraineté des pays frères et à leur unité, son rejet de toute ingérence étrangère et son respect de la décision de chaque peuple découlant de sa souveraineté nationale.»

Il s’agissait là, incontestablement, d’une réponse indirecte aux accusations d’envoi de mercenaires algériens aux côtés des forces de Kaddafi en Libye, accusations proférées contre les autorités algériennes par certains milieux de l’opposition libyenne.

Pour la justice sociale et le développement économique

Après avoir rappelé la panoplie de mesures prises ces dernières semaines par les pouvoirs publics en faveur de l’emploi, de l’habitat, de l’investissement productif ou de soutien aux prix des produits alimentaires de base, le président s’est dit convaincu «que de nouvelles demandes seront exprimées. Des demandes qui nous devrons prendre en charge…»

Ne niant pas l’existence de «fléaux sociaux tels la corruption, le népotisme et le gaspillage», Bouteflika a soutenu que l’Algérie pourrait en venir à bout grâce à «la participation de toutes les catégories de la population.»

Il a annoncé par ailleurs le lancement d’une vaste concertation avec les entrepreneurs publics et privés en vue de la mise à niveau et de la promotion de l’entreprise algérienne. Enfin, il a demandé au gouvernement de libérer les initiatives en faveur de l’entreprise et d'instaurer «un climat propice aux affaires et à l’investissement.»

Annonce de mesures politiques et révision de la constitution

Le président Bouteflika a annoncé plusieurs réformes politiques allant vers plus de démocratie, mais il est resté assez vague quant à leur contenu. Au moment où le nouveau Code communal et de wilaya fait l’objet de profonds amendements à l’Assemblée populaire nationale (APN), le président a souligné que «le rôle des différentes assemblées élues» devrait être revu.

Il a déclaré son intention d’interpeler le parlement afin de réviser la loi électorale, la loi sur les partis politiques et la question de «la représentation des femmes au sein des assemblées élues». La loi sur les associations devrait également être revue afin de créer des «espaces d’intermédiation et de médiation entre les citoyens et les pouvoirs publics

Enfin Bouteflika a appelé les institutions et administrations à aider les ligues des droits de l’homme. Rejetant la tenue d'une Assemblée constituante, il a annoncé la mise en place « d’une commission constitutionnelle, à laquelle participeront les courants politiques agissants et des experts en droit constitutionnel.» Les résultats de ses travaux seront soumis à l’approbation du parlement ou à la convocation par référendum du corps électoral.

Il a affirmé son intention de dépénaliser le délit de presse et promis le lancement de chaînes thématiques spécialisées et ouvertes à toutes les opinions.

Toutes ces mesures doivent être mises en place avant  les prochaines élections législatives du printemps 2012.


A. Belkessam, à ALGER


Samedi 16 Avril 2011



Lu 2337 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Commentaires

1.Posté par Hammouche sofiane le 16/04/2011 10:29
bonjour à tous,
bon courage monsieur Bouteflika et bonne continuation.
Que dieu te protège et le peuple t'aide vers la prospérité et la paix.
Merci et mille merci à toi et à toute l'équipe qui est avec toi.

2.Posté par mfdzal le 16/04/2011 14:40
Le comble de la langue de bois, aucune vigueur, mais il considère toujours l'algérien pour un ignorant. Pauvre Algérie !

3.Posté par mfdzal le 16/04/2011 16:15
Une langue de bois de première facture, parler pour ne rien dire.

4.Posté par lilou le 17/04/2011 19:22
EN EFFET LA LANGUE DE BOIS SEMBLE ÊTRE LE CHEVAL DE BATAILLE DE CE GOUVERNEMENT ET SES GÉNÉRAUX PILLEURS DES RICHESSES DE LA NATION. SYSTEME OUT.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise