Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bombardier opte pour le Maroc pour la construction d'une plateforme d'assemblage de composants aéronautiques




Avions Bombardier Learjet 40XR (photo Bombardier)
Avions Bombardier Learjet 40XR (photo Bombardier)
MAROC. L’entreprise canadienne Bombardier Inc a dévoilé, mercredi 16 novembre 2011, la construction d'une usine de fabrication de composants aéronautiques d’une valeur de 148 M€ (1,66 mrds de dirhams) au Maroc. Un projet qui débutera en 2012 et prévu sur huit ans et incluant les équipements, l’infrastructure immobilière et les frais de démarrage. 

Le président de Bombardier Aéronautique Guy Hachey a reconnu que la société a pris du retard dans l’investissement dans les marchés émergents.

Au détriment de la Tunisie, de la Turquie et des  pays d'Europe de l’Est, « Bombardier Aéronautique a choisi le Maroc pour un certain nombre de raisons, soit : des coûts manufacturiers concurrentiels sur le plan international, de faibles coûts de transport et d’expédition, la proximité avec l’Europe et l’engagement du gouvernement marocain à développer l’industrie aéronautique » indique Guy C. Hachey, président et chef de l'exploitation de Bombardier aéronautique.

Une première ligne d’assemblage de composants simples sera opérationnelle dès début 2013 avec une montée en gamme progressive.

Le site d’installation n'est pas encore choisi, mais la zone industrielle de Nouaceur, près de l’aéroport Mohamed V, à Casablanca, apparait comme la meilleure alternative selon le groupe. Un projet prévoyant à l'embauche 850 techniciens qualifiés et près de 4 000 emplois de façon indirecte

Selon le Groupement des Industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), groupement des entreprises du secteur (Sagem, Thales, Safran, Nexans, Zodiac Aerospace, etc.), le secteur aéronautique fleurit au Maroc. En effet, les subventions s'avèrent nombreuses pour ce secteur : appui de l’État grâce au Pacte national pour l’émergence industrielle, Fonds Hassan II d’aide à l’investissement et Agence marocaine de développement des investissements (AMDI). Selon les prévisions de 2005, le secteur devrait créer 10 000 emplois et 3 mrds de dirhams de valeur ajoutée, d’ici 2015.




Jeudi 17 Novembre 2011



Lu 4948 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 08:43 PSA va fabriquer un pick-up en Tunisie

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.















RÉflexions

Réflexion

La Méditerranée orientale entre permanences stratégiques
et enjeux contemporains


avis d'expert

Béatrice Chatain, Professeur d'Histoire-Géographie, spécialiste
de la Turquie, associée
au groupe d’analyse
de JFC Conseil


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Anima       BEI
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee
Région PACA        EDF
 
AeroportMP            Femise