Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Bernard Tapie va devoir rembourser 404 M€ au Crédit Lyonnais




Bernard Tapie, en faillite, pourrait ne pas pouvoir rembourser les 404 M€ (photo : DR)
Bernard Tapie, en faillite, pourrait ne pas pouvoir rembourser les 404 M€ (photo : DR)
FRANCE. L'affaire a connu de multiples rebondissements depuis quinze ans mais en validant, jeudi 18 mai 2017, la condamnation de Bernard Tapie, la Cour de Cassation met fin aux tergiversations au moins sur le volet administratif du dossier.

En 2008, un tribunal arbitral accordait 404 M€ à l'ancien propriétaire d'Adidas en litige avec le Crédit Lyonnais acquéreur de 80% de la marque de sport. Tout avait débuté en 1992 avec la décision de Bernard Tapie - tout juste nommé ministre de la Ville - de céder Adidas. Le mandat de vente est confié à la banque. S'ensuit un litige sur le prix de vente, Bernard Tapie estimant avoir été grugé par le Crédit Lyonnais, alors banque publique. C'est alors que, pour trancher, le gouvernement nomme un tribunal arbitral composé de trois juges qui... arbitre en faveur de Bernard Tapie et condamne le Crédit Lyonnais à verser les fameux 404 M€.

La plus haute juridiction confirme la décision de la Cour d'appel de juin 2016 qui avait annulé la décision d'arbitrage estimant qu'elle était entachée de fraude. Bernard Tapie se trouve actuellement en liquidation judiciaire et ses sociétés sont placées en procédure de sauvegarde. Il devrait donc lui être difficile de rembourser cette somme.

Le feuilleton n'en ait pas terminé pour autant puisque une enquête pénale se poursuivra pour escroquerie en bande organisée au Tribunal correctionnel. La justice soupçonne un des juges-arbitres de collusion cachée avec Bernard Tapie lors de l'arbitrage.
En décembre 2016, Christine Lagarde, ministre française de l'Economie lors des faits, avait été reconnue coupable de négligence dans cette affaire mais dispensée de peine.


Eric Apim


Jeudi 18 Mai 2017



Lu 1483 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mercredi 10 Mai 2017 - 10:46 BNP Paribas délocalise 150 emplois au Maroc


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


















RÉflexions

Réflexion

Affiches électorales et femmes sans visage


avis d'expert

Razika Adnani, philosophe et écrivaine. Associée au groupe d'analyse de JFC Conseil.


 




Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA