Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Balis explore le web physique





Balis permet à une vitrine, un musée, un restaurant, un exposant présent dans un salon, de communiquer directement avec le smartphone des passants.



Balis cible en priorité le secteur du tourisme. Photo Balis.
Balis cible en priorité le secteur du tourisme. Photo Balis.
L'idée de départ est très simple. Concevoir un système permettant à une vitrine, un musée, un restaurant, un stand présent dans un salon, de communiquer directement avec les smartphones des passants. Le tout sans application, avec un simple lecteur générique sur iOS (système d'exploitation mobile).

Gérant et créateur de Balis, Laurent Sbeghen a travaillé dix-huit ans dans une entreprise de développement informatique avant de décider de voler de ses propres ailes. En 2016, il crée Balis, dont le siège est à Port-de-Bouc et les locaux à Marseille, dans la pépinière de Marseille Innovation.

Son agence de communication et de marketing commercialise des balises Bluetooth d'une portée de soixante à soixante-dix mètres. Quand un promeneur - dont le smartphone dispose de la fonction Bluetooth activée - passe, la balise lui délivre des informations. Il peut s'agir d'une promotion, d'explications historiques sur un lieu touristique, de caractéristiques techniques d'un produit, d'un menu de restaurant...
« Nous utilisons un protocole open source qui vient de Google », explique Laurent Sbeghen. « Tous les utilisateurs d'Android ou de Google Chrome recevront les messages. »

Facille d'utilisation et peu honéreux

Il suffit d'avoir sa fonction Bluetooth activée pour recevoir les messages. Photo Balis.
Il suffit d'avoir sa fonction Bluetooth activée pour recevoir les messages. Photo Balis.
Balis propose à ses clients de s'abonner à une plate-forme leur permettant de créer du contenu. Laurent Sbeghen situe sa «  web application entre l'application et le site web. Le coût de cet abonnement (à partir d'une trentaine d'euros par mois) dépend du nombre de balises et de la gamme de services désirée par le client. »

L'entreprise mise sur la richesse du contenu délivré, la simplicité d’utilisation et le faible coût de sa solution pour séduire ses clients. « Nous commençons depuis septembre à commercialiser notre produit », précise son fondateur. « Nous ciblons en priorité les secteurs de l'événementiel, des salons professionnels et du tourisme. »

Pour sa première année d’existence, en pleine phase de R&D, Balis a réalisé un chiffre d'affaires de 40 000 €. La start-up monte actuellement des dossiers de financement auprès de la région PACA et de la BPI ( Banque Publique d'Investissement). « Nous commençons par prospecter en PACA, puis nous élargirons notre territoire », annonce Laurent Sbeghen.

Gérard Tur

Lundi 9 Octobre 2017




Lu 1711 fois

Gérard Tur

Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 16 Octobre 2017 - 14:35 360 SmartConnect crée le béton connecté
















Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




RÉflexions

Réflexion

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks


avis d'expert

Ezzedine Ghlamallah, fondateur et directeur du cabinet de conseil Saafi